Encore un avorton : La motion contre Julien Paluku Kahongya, Gouverneur du Nord-Kivu

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les Honorables Députés Provinciaux du Nord-Kivu risquent encore une fois d’accoucher d’un mort-né, sinon d’un prématuré dans leur motion contre le Gouverneur du Nord-Kivu, Son Excellence Monsieur Julien Paluku Kahongya (JPK). Ils dénoncent les stratagèmes montés par leur bureau visant à anéantir ladite motion.

En effet, plusieurs personnes s’interrogent « Pourquoi en Province du Nord-Kivu les motions n’ont jamais réussi alors qu’elles sont en train de réussir dans d’autres provinces ? » Pour rappel, plus de trois motions contre JPK ont déjà échoué en dépit de leur pertinence, du respect de procédure et dernièrement de l’adhésion de nord-kivuciens par plus de 96 mille signatures au cours de la pétition populaire. L’on ne devra pas également oublier que la Province du Nord-Kivu semble être la moelle épinière ou l’épine dorsale de toute la politique congolaise actuelle. Le Gouvernement Centrale de Kinshasa et surtout le Président Joseph Kabila a donc l’intérêt à pouvoir protéger le Gouverneur JPK au tant que ce dernier protège à son tour sa politique dans ce coin.

0aaGouvJPK

Pour mémoire, aux élections de novembre 2011 plusieurs gouverneurs ont choisi de démissionner du gouvernorat pour siéger à l’Assemblée Nationale. Mais JPK qui a soutenu Joseph Kabila pendant toute la période de la campagne a choisi de rester au gouvernorat pour protéger les promesses et les accords secrets. De son retour de Kinshasa il a déclaré à l’aéroport de Goma qu’il répondait à l’appel du Chef de l’État qui lui a recommandé de rentrer à Goma. Tous ses électeurs ont ainsi considéré ce retour comme une déception ou tout simplement une ingratitude.

Pour certains analystes du Nord-Kivu, Kabila ne doit jamais  laisser le gouvernorat du Nord-Kivu être occupé par un opposant ou quelqu’un qui ne maîtrise pas les enjeux de l’agression du Nord-Kivu et donc lâcher JPK, ce serait exposer Joseph Kabila Kabange. Ce dernier a l’obligation de mettre en jeux tout son avoir et toute son intelligence pour garder le plus longtemps possible son pouvoir et son plan sur le Nord-Kivu. Ainsi plusieurs stratégies sont mises en œuvre telle l’instrumentalisation de la rébellion, l’accélération de la menace sur la ville de Goma par les M23, les missions de service prolongées en dehors de Goma, et j’en passe.

Gertrude Kamavu

Goma

©Benilubero Online

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Encore un avorton : La motion contre Julien Paluku Kahongya, Gouverneur du Nord-Kivu

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les Honorables Députés Provinciaux du Nord-Kivu risquent encore une fois d’accoucher d’un mort-né, sinon d’un prématuré dans leur motion contre le Gouverneur du Nord-Kivu, Son Excellence Monsieur Julien Paluku Kahongya (JPK). Ils dénoncent les stratagèmes montés par leur bureau visant à anéantir ladite motion.

En effet, plusieurs personnes s’interrogent « Pourquoi en Province du Nord-Kivu les motions n’ont jamais réussi alors qu’elles sont en train de réussir dans d’autres provinces ? » Pour rappel, plus de trois motions contre JPK ont déjà échoué en dépit de leur pertinence, du respect de procédure et dernièrement de l’adhésion de nord-kivuciens par plus de 96 mille signatures au cours de la pétition populaire. L’on ne devra pas également oublier que la Province du Nord-Kivu semble être la moelle épinière ou l’épine dorsale de toute la politique congolaise actuelle. Le Gouvernement Centrale de Kinshasa et surtout le Président Joseph Kabila a donc l’intérêt à pouvoir protéger le Gouverneur JPK au tant que ce dernier protège à son tour sa politique dans ce coin.

0aaGouvJPK

Pour mémoire, aux élections de novembre 2011 plusieurs gouverneurs ont choisi de démissionner du gouvernorat pour siéger à l’Assemblée Nationale. Mais JPK qui a soutenu Joseph Kabila pendant toute la période de la campagne a choisi de rester au gouvernorat pour protéger les promesses et les accords secrets. De son retour de Kinshasa il a déclaré à l’aéroport de Goma qu’il répondait à l’appel du Chef de l’État qui lui a recommandé de rentrer à Goma. Tous ses électeurs ont ainsi considéré ce retour comme une déception ou tout simplement une ingratitude.

Pour certains analystes du Nord-Kivu, Kabila ne doit jamais  laisser le gouvernorat du Nord-Kivu être occupé par un opposant ou quelqu’un qui ne maîtrise pas les enjeux de l’agression du Nord-Kivu et donc lâcher JPK, ce serait exposer Joseph Kabila Kabange. Ce dernier a l’obligation de mettre en jeux tout son avoir et toute son intelligence pour garder le plus longtemps possible son pouvoir et son plan sur le Nord-Kivu. Ainsi plusieurs stratégies sont mises en œuvre telle l’instrumentalisation de la rébellion, l’accélération de la menace sur la ville de Goma par les M23, les missions de service prolongées en dehors de Goma, et j’en passe.

Gertrude Kamavu

Goma

©Benilubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *