00AA_FARDC_BENI_OK

Enfin, les FARDC confessent : Il n’y a jamais eu d’ADF. Les Tueurs sont des envahisseurs

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

LE MENSONGE ENFIN DEVOILE

Colère, indignation, haine… ! Voilà les sentiments qui habitent les cœurs de la population de Beni au lendemain des échanges que le commandement des Opérations Sokola 1 ont eus hier avec la population !
Au cours de ces entretiens, les autorités militaires ont présenté des jeunes gens et des enfants rescapés et porteurs des notes des tueurs qui enfin présentent leur revendication ! Elle consiste en une seule : nous reconnaître comme des congolais et nous laisser jouir en paix de ces terres que nous habitons déjà.


La nouvelle n’est pas nouvelle ! Depuis plus d’un mois, députés, intellectuels, écrivains, journalistes ont martelé : nous sommes en face des populations étrangères qui sont là pour occuper la terre de nos ancêtres ! Depuis les massacres, la population n’a jamais cessé de le dire. Le pays fait face à un complot international qui est déterminé à donner nos terres aux populations étrangères ! Malgré les preuves tangibles (véhicules pleins d’armes blanches, feuilles de route signées par les autorités, dénonciation, arrestation et présentation des envahisseurs aux autorités par la population etc.), le régime et la Monusco étaient décidés à mentir et à défendre bec et ongles tantôt la thèse des ADF tantôt la thèse des Islamistes. Et cela encore pas plus tard qu’avant-hier.


Mais leurs mensonges ne résistaient plus à la colère et à la détermination de la population d’en découdre désormais avec ces envahisseurs.
Devant une telle détermination qui ne fait que commencer et dont personne ne connaît les conséquences, les complices décident enfin de parler et d’avouer ! Ce fut d’abord la représentante du Secrétaire général des Nations Unies en RDC à donner le ton : « Nous n’allons pas tuer les enfants et les femmes qui sont en brousse. Il faut négocier ». Et hier, face au refus de toute la population de négocier avec un tueur et surtout un inconnu qui n’a jamais présenté ses revendications, les FARDC décident enfin de parler et d’assumer leur complicité : « les tueurs sont des congolais. Ils ne veulent qu’une chose : les terres », comme le titre bien le site radiomotofm : http://www.radiomotofm.info/lirearticle.php?billet=4955 . Nous espérons qu’ils diront aussi de quelle province et par où ils y sont arrivés. Car s’ils sont congolais, ils doivent venir des villages bien connus et identifiés.
Le message comme vous pouvez le lire en image est présenté comme celui venant des envahisseurs. Mais il n’y a pas de doute, ces derniers l’ont délivré sur ordre venant de leurs sponsors, qui sont le régime et la communauté internationale.


A priori, l’on peut imaginer que Les Fardc en avaient aussi marre de mentir. Mais à vrai dire, ils dévoilent la vérité parce qu’ils ont accompli la mission leur confiée par le régime et ses parrains. Et en déclarant cela, ils préparent lentement la population aux fausses négociations avec les envahisseurs que la communauté internationale a annoncée et est en train de préparer. Ces négociations n’ont d’autre but que d’avaliser leur plan longtemps planifié et aujourd’hui réalisé : installer et faire reconnaître ces envahisseurs comme des congolais et leur accorder un espace vital.


La communauté internationale et leurs marionnettes peuvent rire aujourd’hui d’avoir mené leur mission jusqu’au bout. Mais une chose est certaine : ils viennent d’allumer un incendie qui ne favorisera jamais une cohabitation pacifique avec des gens qui ont versé du sang. Oui, qu’ils sachent qu’ils ont allumé du feu qu’ils auront du mal à éteindre s. Comme le sang d’Abel, les sangs de nos sœurs et frères crient et leurs cris ne resteront pas sans être écoutés ! Qui tue par l’épée périra par l’épée !

Malighe Luholo
De passage à Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

5 plusieurs commentaires

  1. NON! NON! NON! ET JAMAIS!!!!

    Nous ne negocierons jamais avec des envahisseurs en quete des terres qui ont commis un genocide et continue de commettrre un genocide sur les terres de nos ancetres.

    Negocier signifie trahir les sangs de nos freres et soeurs egorger innocemennt par des envahisseurs pour nous ravir les terres de nos ancetres. Cela signifie que nos freres et soeurs ont ete egorges pour rien.

    Nous ne restons que avec une seule solution parce que c’est un complot internatrional.

    Nous devons que passer a la revolte populaire. Nous organiser pour nous battre comme des hommes pour conserver nos terres heritees aupres de nos ancetres. Nous ne cederons pas-meme un centimetre de nos terres.

    Notre combat est noble. soyez rassurer que nous vaincrons et nos envahisseurs le savent.

  2. Je suis d’accord avec cet avis. Le sang d’Abel crie jusqu’à Dieu. Les sangs de nos frères, nos soeurs, nos pères, nos mères, nos prêtres, tués sauvagement à Beni, crient et jusqu’à Dieu et jusqu’à nous. Le rêve de faire cohabiter un peuple aux cotés d’un autre après anéantissement de l’autre par des tueries ne se réalisera jamais. Même si l’oubli peut arranger les choses, nous sommes entrain de le prêcher à nos enfants et vous ne le savez pas, nous leurs disons clairement qui sont le tueurs de Beni. NOir sur blancs nos enfants savent très bien. Et la vangeance n’est pas encore mésurée. Si nous ne le faisons pas nos enfants le feront, si non leurs enfants, si non les enfants de leurs enfants, ainsi de suite.Je suis entrain de penser que la communauté internationale est encore nostalgique d’un autre génocide c’est pourquoi elle veut créer un autre.

  3. Cette histoire ne finira que si les blancs de la monusco sont aussi tues par la population locale ils agiront ou denoncerons comme le cas de Kamuena nsapu il a suffit que Les deux experts soient pourque la terre entiere tremble mais les noirs sont tues rien ne changera , pour Kabila ce n’est pas sa faute parceque il est entoure par le congolais de l’Est( Nehemie,Shadary, Matata etc…) FARDC sont comme de chiens qui ont manges la chair humain en temps on doit les tier tous
    Vaillants people de l’Est grace a votre courage que le pays n’est pas morcele ils veulent negocier puisqu’ils n’ont pas parvenus a vous finir tenet Bon la victoire est notre

  4. On ne sait pas comprendre ce qui se passe vraiment à Beni. Lorsque la population ose s’exprimer par des actions pourtant autorisées par la constitution, on observe la police et les FARDC lourdement armés se déployer pour réprimer ceux qu’ils sont sensés protéger. Mais lorsque les égorgeurs opèrent, aucune mobilisation. Est-ce une complicité? L’on constatera aussi que même l’arsenal militaire de la MONUSCO ne sert jamais à la protection des civils. Depuis que les massacres ont commencé, on n’a jamais vu les hélicoptériste de la MONUSCO bombarder les zones supposées être occupées par les envahisseurs, ils tuent fréquemment dans les zones bien connues. Tout cela laisse à croire que le territoire de Beni est victime d’un complot international. Seul le peuple pourra se sauver. Débout congolais!!!!!!!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*