Enlevement du Pasteur Kilumbiro de la CEBCA-KATWA

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Quelque chose couve au sein de la CBCA du Nord-Kivu. En même temps que circulent de manière persistante les informations non vérifiées sur la collaboration du Représentant Légal de la CBCA, à savoir, l’Honorable Kakule Molo, avec les ennemis du peuple congolais, le pasteur surveillant de la CBCA KATWA, à savoir, Pasteur Kambale Kilumbiro, (l’équivalent d’un évêque chez les anglicans) a été enlevé à son domicile le jeudi 27 mai dernier à KATWA par des policiers armés sous le commandement du Major KAFWILE, Inspecteur Adjoint de la Police Urbaine de Butembo. Cet acte est qualifié d’enlèvement car les policiers ravisseurs n’avaient aucun mandat d’arrêt d’une autorité compétente et aucune formalité judiciaire d’arrestation telle que prévue dans le droit congolais n’était entreprise. Le seul droit que les policiers avaient d’emmener manu militari cet évêque de la CBCA était leurs fusils et leurs matraques.
.
De son domicile de Katwa dans le faubourg de la ville de Butembo, le pasteur Kilumbiro avait été conduit manu militari à l’aéroport de Rughenda/Butembo. C’est là que des témoins apprendront que sa destination finale était la ville de Goma. A la grande déception de policiers ravisseurs, il n’y avait plus de vol pour Goma. Entre le moment de l’enlèvement et le vol pour Goma le lendemain Vendredi 28 mai, le Pasteur Kilumbiro était en résidence surveillée.
.
Trois jours avant cet enlèvement d’un homme d’Eglise, son domicile était victime d’un pillage de ses biens de grande valeur et d’une torture de ses enfants par des bandits armés.
.
A l’heure qu’il est les membres de la famille du Pasteur Kilumbiro ainsi que les fidèles de la CBCA ne savent pas qui a autorisé à partir de Goma son enlèvement et pour quel motif, le lieu où il se trouve aujourd’hui, et s’il y a un lien entre les bandits armés qui ont pillé sa maison le lundi 24 mai et les policiers ravisseurs du Jeudi 27 mai.
.
Devant ce déficit communicationnel caractéristique du régime en place, l’heure est aux élucubrations de toutes sortes parmi les fidèles de la CBCA KATWA.
.
La première réaction au chaud de la part de fidèles de la CBCA fut la révolte ou la manifestation contre l’enlèvement de leur pasteur. Mais certains vieux sages ou « Wazee wa Kanisa » étaient vite intervenus pour mater la révolte des fideles. Selon ces vieux sages, il s’agirait d’un problème politique « Eyo ni politiki isimwingira omo mwatsi oko kahulu, omundu akabulaya ». Malgré cet apaisement, la tension couve à Katwa où les fidèles chercheraient les complices de l’intérieur de la CBCA dans l’enlèvement de leur Pasteur Kilumbiro.
.
D’autres réactions se perdent dans les hypothèses pouvant justifier l’enlèvement du Pasteur Kilumbiro :
.
1. L’opposition du Pasteur Kambale Kilumbiro au Représentant Légal Kakule Molo vis-à-vis de la politique générale de la Province du Nord-Kivu et cela depuis les élections de 2006. Le sommet de la divergence politique entre ces deux hommes d’Eglise serait la motion de défiance contre le Gouverneur Julien Paluku Kahongya. Le Pasteur Kambale Kilumbiro suivrait la voix du peuple qui soutient le Gouverneur Julien Paluku Kahongya. Ce soutien ne ferait pas plaisir à son patron hiérarchique le Représentant Légal Kakule Molo qui remuerait ciel et terre pour arracher le gouvernorat du Nord-Kivu. Quand les Vieux Sages de Katwa ont dit sans plus de précision que l’enlèvement du Pasteur Kilumbiro était un problème politique, plusieurs fidèles auraient adhéré à l’hypothèse de la divergence politique entre le pasteur surveillant et son représentant légal.
.
2. L’arrivée prochaine à Katwa de l’ex- premier président de L’Eglise du Christ au Congo (ECC).
.
3. Le conflit terrien entre la CBCA-Katwa et les ex-propriétaires de la concession de KATWA-VUHAGHA où est construite la léproserie. Cette hypothèse est balayée d’un revers de la main car les ex-propriétaires de la dite concession auraient déjà été dédommagés par la CBCA.
.
Les fidèles de la CBCA Katwa sont ainsi dans l’attentisme des nouvelles de leur pasteur Kilumbiro dont l’enlèvement est un signe que la Justice, les Droits de l’homme et des citoyens, ainsi que la séparation de trois pouvoirs ne sont pas encore une réalité en R.D.Congo.
.
Correspondance Particulière de Katwa-Butembo
.
©Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*