WalikalePinga00

Entretien de BLO avec un fonctionnaire de l’Etat de Walikale

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

BLO : Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de Beni-Lubero Online 

Visiteur de Walikale : Je viens de Walikale. Pour raisons sécuritaires, je demande que mon nom soit gardé secret.   

BLO : Entendu ! Pouvez-vous rafraichir la mémoire de nos lecteurs sur le territoire de Walikale ? 

Visiteur : Sans faute mon frère. Walikale est l’un de 6 territoires que compte la province du Nord Kivu. Il est le plus vaste en superficie mais aussi le moins peuplé de tous les six. Le chef lieu du territoire est Walikale qui abrite plusieurs bureaux des services de l’Etat mais aussi les bureaux des ONG, de la Zone de santé de Walikale, etc. PINGA est une des grandes agglomérations du Territoire de Walikale. Le Territoire de Walikale est dirigé par un administrateur de territoire aidé de deux adjoints, l’un chargé des finances et l’autre de l’administration. 

BLO : Pouvez-vous donner leurs noms ? 

Visiteur: L’Administrateur de Territoire s’appelle Dieu Donnée TSHISHIKU.

L’Administrateur de Territoire Adjoint chargé des finances s’appelle MALIYASEME

L’Administrateur de Territoire Adjoint chargé de l’administration s’appelle MUHIMA WA SHANGAMI. Ce dernier avait été Administrateur de Territoire de Beni pendant la rébellion du RCD-K-ML. 

WalikalePinga00

      Village de PINGA en Territoire de Walikale

BLO : Quelle distance vous sépare de la capitale provinciale du Nord- Kivu et par quelle route va-t-on à Walikale ? 

Visiteur : Walikale est situé à environ 200 km de Goma. Pour atteindre Walikale, il y a deux possibilités : la voie routière ou la voie aérienne. Mais la voie aérienne est la plus sûre.

La piste d’atterrissage de Walikale est un tronçon de route aménagée pour accueillir les avions, notamment les hélicoptères. Ainsi quand il y a atterrissage, la circulation des véhicules s’arrête de deux côtés. Heureusement, que la circulation des véhicules n’est pas intense comme ici à Butembo. Dans d’autres endroits du territoire, les terrains de football, les cours scolaires servent de piste d’atterrissage aux hélicoptères.

 walikalehelicopteremonuc00

BLO : A qui appartiennent ces hélicoptères ?

Visiteur : Les hélicoptères qui atterrissent à Walikale sont souvent ceux de la Monuc devenue Monusco, ou ceux des compagnies d’exploitation minière. L’Hélicoptère de la Monusco organise un transport des civils chaque vendredi. Une fois cette occasion ratée, il faut attendre le vendredi suivant. Ainsi, si l’on a un programme d’urgence tel un cas d’un malade ou d’une victime de l’insécurité on ne peut pas compter sur la Monusco et encore moins sur les hélicoptères des compagnies minières. La population de Walikale est vraiment enclavée mais ses minerais sortent chaque jour par route et par voie aérienne.

BLO : Et qu’en est-il de la voie routière ?

Visiteur : Par voie routière, il faut du temps, une journée de voyage pour parcourir les 200 km qui nous séparent de Goma. Avant il fallait deux à trois jours pour parcourir ces 200 Km. L’état relativement bon de la route est le fruit du travail de l’Action Agro-Allemande (AAA).

Walikalepontmwesso00

Embouteillage sur le pont de la rivière Mwesso le jour du marché

BLO : Quel itinéraire prend-on pour aller de Goma à Walikale ?

Visiteur : L’itinéraire va de Goma – Sake – Masisi- Mitebero – Walikale. Cela parait un grand détour mais on n’a pas le choix.  

BLO : Pouvez-vous dire un mot sur les activités sources de revenue pour les populations de Walikale ? 

Visiteur: Je dirai que l’activité principale de la population de Walikale est l’exploitation minière. Quelques personnes non autochtones s’occupent de l’agriculture. C’est le cas des Nande de Walikale. Le sol de Walikale est fertile pour la culture du bananier, haricots, manioc, maïs, arachide, etc. Le palmier à huile pousse de lui-même partout dans la brousse. 

WalikalechampdeManioc00

Un champ de Manioc et des palmiers à huile

BLO : Quel type de minerais trouve-t-on à Walikale ? 

Visiteur : Presque tous les minerais. A Walikale, on exploite de l’or, du coltan, du diamant, de la cassitérite, de la bauxite, etc. Actuellement, c’est la cassitérite et la bauxite qui sont plus exploitées à cause de la forte demande du marché international. 

Walikaleterrainatterissage0

Une cours scolaire qui sert de terrain d’atterissage pour les helico.

BLO : Qu’en est-il de la situation sécuritaire de Walikale ? 

Visiteur : C’est très grave mon cher… et pour le dire en un mot le milieu est très insécurisé et l’on vit au jour le jour sans savoir dans quel état on se réveillera le lendemain. Jamais Walikale n’a été aussi insécurisé comme maintenant. 

BLO : Qui sème l’insécurité à Walikale? 

Visiteur: C’est difficile de vous dire qui en est à la base de l’insécurité à Walikale. Nous avons comme armée les FARDC issus du mixage avec les rebelles du CNDP. Comprenez par là le niveau de confiance de la population locale. Vous suivez vous-mêmes ce qui se passe dans les contrées où vivent les militaires issus du CNDP. Posez la question à ceux qui vivent dans les axes Kayna- Lubero et environs et vous saurez quel type de protection nous avons à Walikale. La population a plus peur des Fardc issus du CNDP que des autres groupes armés. 

BLO : Voulez-vous dire que ce sont les Fardc issus du mixage qui sèment l’insécurité à Walikale ? 

Visiteur : C’est ce que je pense. Mais officiellement on parle des FDLR et des Mai-Mai Cheka. 

BLO : Pourquoi soupçonne-tu les Fardc issus du Mixage ? 

Visiteur : Je trouve et je ne suis pas le seul à penser que les Fardc issus du mixage et les FDLR travaillent pour la même mission. Non seulement, les FDLR qui étaient rapatriés au Rwanda sont revenus à Walikale au vu et au su des Fardc et de la défunte Monuc mais aussi parce que les FDLR revenus à Walikale sont visibles dans plusieurs endroits où ils commettent des violations des droits humains sans se faire inquiéter ni par les Fardc ni par la Monuc. Ceux qui ont osé parler d’eux aux Fardc ont reçu leur visite nocturne en signe de représailles contre leur traitrise. D’où le silence de la population qui n’ose plus parler de FDLR aux Fardc. Mon frère, j’ai l’impression que les FDLR seront à Walikale pour longtemps. Entre ce qui se dit tout haut sur les média officiels et la vie sur terrain… il y a un grand écart. 

BLO : On a parlé d’un viol collectif dans une des localités du territoire que vous habitez. En savez vous quelque chose ? 

Visiteur : Haaa… ! Ce que l’on raconte de ce viol collectif est tout en fait vrai… Il est préférable d’en attendre parler dans les médias que de voir l’état des victimes par vous-même.

C’est horrible de voir une fille de 7 ans et une vieille de 75 ans qui ont été violées plusieurs fois en l’espace une semaine en présence des membres de leurs familles. Ce viol collectif s’est passé dans la localité de Luvungi. D’abord pendant 5heures de temps d’une manière à la filée et systématique dans la localité de Luvungi du 30 juillet au 5 août 2010. L’IMC (international Médical Corps) et Heal Africa (DOCS) deux ONGs appuyant la Zone de santé de Walikale dans le cadre de la lutte contre les violences sexuelles ont identifié au lancement de son assistance aux victimes 124 cas de viols et ça ce n’était qu’un rapport partiel. Les victimes ont été conduites à l’Hôpital Général de Walikale et dans d’autres centres de santé du Territoire. 

BLO : Qui sont les auteurs de ce viol collectif ? 

Visiteur : On estime que ce sont les FDLR et les Mai-Mai cheka parce que, semble-t-il, les violeurs disaient être des FDLR et des Mai-Mai Cheka pendant le viol. Mais le fait qu’ils aient opéré pendant une semaine sans que les Fardc et la Monusco n’interviennent, me pose quelques problèmes.                                           

BLO : Où se trouve Luvungi par rapport au Chef-lieu du territoire ? 

Luvungi est situé à environ 64 km de walikale. Et par rapport à la base de la Monusco, c’est à environ 15 km. La Monusco est basée à Kibua, soit 84 km de Walikale. Ce qui fait qu’entre Luvungi et Kibua il y a environ 15 km. 

walikalerivieremwessomaison

Les eaux de la riviere Mwesso

BLO : Le viol collectif de Luvungi a-t-il affecté la crédibilité de la MONUSCO ? 

Visiteur : La Monusco et comme la Monuc. Les gens l’aiment et la haïssent à la fois. Elle rend beaucoup de services. Pour venir à Butembo, j’ai quitté Walikale à bord d’un hélicoptère de la Monuc. Et comme je l’ai dit avant, chaque vendredi la Monuc organise un vol sur Goma pour les civils. Aussi, sur certains axes routiers de Walikale, la Monusco escorte les véhicules qui viennent entre Walikale et Kibua la veille du jour du marché, c’est-à-dire le vendredi du fait que le marché a lieu chaque samedi, pour protéger les marchands contre les attaques des hommes en armes. Cette escorte continue le samedi après midi lors du retour du marché.

walikalemonucescorte00

Les casques bleus de la Monusco dirigent la circulation sur un pont exigu

Mais compte tenu de l’étendue du territoire de Walikale, les services rendus par la Monuc sont en deçà de ce que l’on attend d’elle. Pendant que la Monusco escorte les véhicules des marchands sur l’axe Walikale-Kibua, les tueries et viols sont commis à Luvungi, Pangi, etc.

C’est à cause de cela qu’on n’aime pas la même Monusco. Nous pensons que la Monusco a des moyens pour s’attaquer aux causes de l’insécurité en territoire de Walikale, notamment muter les commandants militaires et les troupes issus du CNDP, surveiller les frontières congolaises pour les FDLR rapatriés au Rwanda ne retournent pas en R.D.Congo. Evidemment, cela demanderait que le gouvernement de Kinshasa soit du même avis. 

BLO : Vous êtes fonctionnaire de l’Etat à Walikale, qu’est-ce que vous faites pour aider la Monusco à faire son travail de maintien de la paix ? 

Visiteur : Vous-mêmes vous savez ce qu’est un fonctionnaire de l’Etat en R.D.Congo. Je n’ai que le titre et le numéro matricule qui date de l’époque de Mobutu. Mais en réalité je n’ai aucun pouvoir sur terrain et pour vivre je suis obligé de me débrouiller autrement. Et depuis que les chefs coutumiers et agents de l’Etat sont les cibles des hommes en armes, j’ai peur de ma fonction car elle peut m’attirer des tueurs. Le pouvoir à Walikale est concentré entre les mains des commandants militaires issus du CNDP qui, avec leurs armes, ont le pouvoir de vie ou de mort sur  les populations civiles et les minerais.

 walikalevillage00

Une vue du village de Nkassa avec sa palmeraie

BLO : Et que dites-vous des Mai Mai Cheka qui sont devenus des preneurs d’otages ? 

Visiteur : Moi aussi j’ai suivi les nouvelles du kidnapping d’otages à la radio. Les Mai-Mai cheka que je connais n’ont pas la capacité militaire de prendre des avions en otage chaque mois et de sécuriser les circuits de paiement des rançons sans se faire attraper par les Fardc. Je doute vraiment. Je pense qu’il s’agit d’un montage pour salir les Mai-Mai. Mais s’il est vrai qu’ils ont déjà de la force pour prendre des otages, nous espérons qu’ils nous libéreront bientôt de la domination étrangère.                

BLO : Je vous remercie 

Visiteur: C’est moi qui vous remercie de me permettre de parler aux lecteurs de Beni-Lubero Online.

walikaleeglisecepaco00

Une Eglise de la FEPACO / PINGA 

©Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*