Escalade de tueries des Nande et Hunde dans le territoire de Rutshuru

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les échos de détresses habituellement entendus à Beni gagnent de plus en plus le territoire de Rutshuru. Le weekend dernier a connu des événements particulièrement meurtriers à Nyanzale, à Kashalira et à Kibirizi, qui sont toutes des localités situées dans la chefferie de Bwito, en territoire de Rutshuru.

Les auteurs des attaques qui ont endeuillé ces contrées ont été identifiés comme une coalition des miliciens Nyatura et FDLR. Et comme toujours, les autorités tant au niveau provincial qu’au niveau national maintiennent un silence de mort devant la montée d’une telle tragédie tout en gardant une léthargie inimaginable en dépit de la lourdeur de bilan recueilli qui s’en observe :

1/ A Nyanzale : deux Nande tués, dont l’un (Monsieur Ba Idée) brûlé vivant dans sa maison et l’autre criblé de balle.

2/ A Kashalira : deux personnes de la communauté Hunde ont été tuées ainsi que plusieurs maisons ont été incendiées.

3/ A Kibirizi : quatorze (14) personnes tuées et au moins cent (100) maisons incendiées, sans perdre de vue qu’à côté de ces morts et incendies des nombreux blessés ont été également enregistrés.

Que reste-il encore à faire pour amener les tenants du pouvoir à adopter une attitude positive ? quel langage devra-t-on utiliser pour dénoncer cet état malsain des choses et ramener les dirigeants du pays à retrouver un cœur de chair, sensible à la douleur et à la souffrance de leurs semblables auxquels le barbarisme au nom d’une cupidité et soif de pouvoir exagérée assigne une valeur un peu moindre qu’à celle des mouches ?

Il convient que ces criminels directs et indirects sachent qu’ils manqueront demain de mots pour se justifier devant le peuple qui leur demandera un compte rigoureux de ces maux auxquels ils prennent aujourd’hui plaisir. Quant à nous, nous comptons et nous enregistrons…

Brigitte.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *