F

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
L’Université Catholique du Graben célèbre la fête du travail  et 10 ans d’existence de la mutuelle des  travailleurs de l’UCG. Hier 30 avril 2008, la mutuelle a invité les pensionnaires de la prison de Kakwangura ( Butembo). 
Aujourd’hui, 1er mai, c’est la journée de prière, de partage, de fête, etc.
 
Assistant Muhindo Richard, Représentant des Travailleurs de l’UCG-Butembo

Dans son discours, le représentant des travailleurs de l’UCG,   l’Assistant RICHARD MUHINDO, a invité le personnel à demeurer uni pour que l’UCG aille toujours de l’avant,  selon sa devise* ascende superuis*.
 

La messe d’action de grâce a été présidée par le curé de la paroisse universitaire de l’UCG, Abbé VEDASTUS KAMBALE KAGHENI.  Ce dernier, après avoir donné l’historique de cette fête, il a centré son homélie sur les lectures du jour (2 Thes 3 :6-12 ; Ps 103, Luc 5,1-11).
 
Assistant Kalemba fait la lecture pendant la messe
Le Premier mai fut à la fin du19 ième siècle et au début du 20 ième une journée des revendications et souvent de luttes pour la promotion ouvrière.
 
L’Eglise n’était pas insensible à cette dynamique ouvrière. Pie XII voulut donner une dimension chrétienne à cette journée en la plaçant sous le patronage de Saint Joseph, le travailleur et le modèle du travailleur chrétien.
 
Cocktail des travailleurs de l’UCG dans la salle  N°1 de L’ITAV/UCG.
 
Matu Junior
UCG-Butembo
Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

F

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Plus de dix milles personnes sont venues célébrer la clôture de l’année du premier centenaire de l’Eglise Catholique dans Beni-Lubero à Butembo ce dimanche 23 Septembre 2007.
 
C’est sous une pluie menaçante que la danse Nande accompagnée au xylophone et au piano moderne sur un seben des guitares électriques que les cinq Evêques venus de Bukavu, de Kindu, de Wamba, et de Butembo ont fait solennellement la montée des marches de l’autel.
 
Des centaines de prêtres et plusieurs délégations du monde entier ont savouré les belles chansons menées par un maître des chants juché sur un escabeau.
 
Des couleurs bleu-blanc-jaune-vert-rouge ont enjolivées l’esplanade de Tsaka-Tsaka. Des femmes habillées en wax Hollandais ont ajoutées du ton aux Kakis variés des religieuses et à l’uniforme du Centenaire frappée à l’effigie des quatre premiers Evêques des diocèses : Mgr G. Gibson (1906-1934) Mgr H.Pierard (1934-1966).Mgr E.KATALIKO (1966-1997) et Mgr M. SIKULI (1998…)
 
La cérémonie retransmise en direct sur radio Moto risque de rater. La pluie menace.
 
Arrive le premier moment magique où les enfants présentent deux colombes à l’Evêque en signe de paix. Les deux bêtes sont lâchées dans l’espace des mains de Sikuli et …la pluie s’arrêta !!!
 
Le père Wilson fait frémir la foule en racontant le drame des premiers missionnaires morts tous à moins de 45 ans d’âge des causes de malaria ou de la mouche Tsétsé. L’EVANGILE a un prix : La croix, dit-il.
 
L’un des hommes les plus attendus prend le micro. C’est l’Abbé MaluMalu. Apprécié, loué, vénéré par les siens il lance l’Opération 1 Dollar pour soutenir l’enseignement supérieur et universitaire dans le diocèse.
 

Puis c’est le tour du gouverneur de province Julien Paluku de lancer, lui, un appel à la jeunesse de cultiver la paix.
 
Après six heures de cérémonies,  les mamans avancées en âge et les enfants sont soutenus par le secours de la Croix Rouge.
 
Enfin vient le maître des séans. Monseigneur Sikuli qui remercie toute l’assistance composée de la classe intello-religieuse et politique Yira mais aussi des gens modestes disponibles en ces jours de fête. Il souhaite que le slogan de feu l’Archevêque Kataliko : » Embere y’unalolaye Akanisa Kaghu » soit vivant jusqu’ au prochain centenaire avec ceux de nous qui y arriverons !
 
Tout le monde s’est séparé avec la danse dans les pieds et sur les épaules, émerveillé par la présence très remarquée des cousins Konzo venus de l’Ouganda.
 
Et le premier centenaire de l’Evangélisation Catholique aura vécu!
 
Magloire Paluku
Envoyé Spécial
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

F

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le dimanche 5 novembre 2006, c’était le tour de la paroisse de Kyondo d’accueillir S.E. Mgr Sikuli Melchisedek pour la célébration du centenaire du Diocèse de Butembo-Beni (1906-2006). Notez que  la Paroisse de Kyondo  a été fondée par les Pères Assomptionnistes en 1938, et depuis lors elle est animée pastoralement par les Assomptionnistes.  Cette célébration qui durera toute l’année du centenaire a pour but la consolidation de la foi chrétienne et l’affermissement des chrétiens au diocèse de Butembo cent ans après sa fondation. A la même occasion, la paroisse de Kyondo célébrait le cinquantenaire de l’Hôpital de Référence de Kyondo fondée en 1956, œuvre des Sœurs de la Compagnie de Marie  Notre Dame, arrivées au diocèse de Butembo-Beni  sur appel de Mgr Henri Piérard en 1948.

Parmi les lauréats du jour, il y avait huit fidèles de la première génération des catholiques de Kyondo qui ont donné un témoignage émouvant sur les débuts balbutiants de cette œuvre grandiose.  A part les anecdotes sur les missionnaires à la barbe blanche et broussailleuse, ces huit survivants de la première génération ont rappelé que le bâtiment actuel de l’Eglise est le quatrième édifice, les trois premiers ayant été en pisée et en pailles avant que les missionnaires ne construisent en briques et en tuiles.

Comme toujours en pareille circonstance, beaucoup d’invités de marque étaient présents au rendez-vous, notamment S.E. Mgr Sikuli Melchisedek, Evêque de Butembo-Beni,  le TRP Richard Lamoureux, Supérieur General des Assomptionnistes, le RP Emmanuel Kihugho, Assistant Général des Assomptionnistes, P. Henri Schilder, assomptionniste hollandais, ancien curé et agent développeur de Kyondo, Sr. Françoise Katungu, Mère Générale des PSP,  Sr Balisiana Kalemba, Provinciale des Sœurs de la Compagnie de Marie Notre Dame, Mr. Wabunga Singa, Maire de la Ville de Butembo, Mr Taghunza, Chef de Cité de Kyondo, P. Joseph Katekomundu, actuel curé de la Paroisse de Kyondo, etc.

La paroisse de Kyondo est l’une de celles qui ont fourni des vocations sacerdotales  et religieuses au diocèse et aux différentes congrégations religieuses du Diocèse.  Les abbés, religieux et religieuses originaires du Diocèse étaient très nombreux parmi la trentaine des prêtres et diacres concélébrant à la messe et la foule immense des participants à la fête qui s’en était suivi.

Fr. Richard Kombi, O.S.C. (Originaire de la Paroisse de Kyondo)

MULO

Beni-Lubero Online

 

 

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *