Flash !!! Beni, entre ville-morte et coups de feu !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

 

La ville ressemble à une ville fantôme. Les habitants préfèrent rester chez eux pour dire au-revoir à Kabila. Même les chèvres qui ont l’habitude de déambuler partout ne se laissent pas voir, comme si la nature en avait marre aussi !

Il n’y a aucune activité. Tout est fermé: boutiques, magasins, marchés, écoles, stations de service. 

En ville, on n’aperçoit que des forces de l’ordre et quelques journalistes. Elles quadrillent tous les points chauds de la ville. 

Alors que tout était tranquille, des détonations à l’arme lourde et légère se font entendre à partir de la cellule bel air et de Boikene dans la commune de Rwenzori. Il est difficile de savoir ce qui se passe en ce moment. Car non seulement il est impossible d'envoyer des images mais aussi toutes les radios privées ont été suspendues. Seule la RTNC, la radio du régime, serait en train d’émettre.

 

Benilubero online vous informera au fur et à mesure qu’elle recevra des nouvelles.

 

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

 

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *