1ajeunessport

Football : Les Jeunes Congolais battent les Ougandais par un score fleuve de 11 à 1

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Hier dimanche 17 juin 2012, les Jeunes congolais du Kyaghanda Kampala ont livré un match amical contre la formation sportive des Jeunes ougandais du Royaume de Rwenzururu pour renforcer les liens de fraternité entre les deux peuples. C’était au Stade de Nsambya, à côté du Commissariat de Police de NSAMBYA-KAMPALA. La rencontre était festive de bout à bout malgré le score fleuve de 11 buts à 1 en faveur des Jeunes congolais du Kyaghanda/Kampala.

1ajeunessport

Les Jeunes Congolais (en Bleue) et Les Jeunes Ougandais (en Jaune)

1asportkyaghanda

Selon les responsables de ceux formations sportives, il y a un projet de fondre les deux équipes en une seule pour affronter ensemble d’autres équipes de la région.

1akyaghandakampalasport

Comme on peut le lire dans la rubrique culture de www.benilubero.com , depuis 2008, le Kyaghanda Kikulu multiplie des initiatives de paix et de solidarité entre les congolais et les ougandais vivant de part et d’autre de la frontière rwando-ougandaise en Provinces du Nord-Kivu et Province Orientale, plus spécialement en territoires de Rutshuru, Lubero, Beni, et Mambasa. Le but de ces initiatives de paix et de solidarité c’est de resserrer les liens de fraternité entre congolais et ougandais de part et d’autre de la frontière, pour que les forces du mal ne se servent des uns ou des autres pour monter des conflits sans tête ni queue comme c’est le cas à la frontière RDC-RWANDA. Ainsi, chaque année, les ougandais du Businga w’e rwenzururu de la province ougandaise de Kasese participent aux conférences internationales des Nande organisées par le Kyaghanda Kikulu au Nord-Kivu. De leur côté, les congolais du Nord-Kivu et de la Province Orientale, participent aux festivités annuelles marquant l’anniversaire de l’intronisation du Roi des Bakonzo au Royaume de Rwenzururu en Kasese/Ouganda.

Le 1er mai 2012, les Jeunes musiciens ougandais du Royaume des Bakonzo/Ouganda étaient les invités des Jeunes du Kyaghanda-Beni pour un grand concert organisé en duo à la grande satisfaction des congolais du Territoire de Beni.

aaaaaaculturguitare

Des Musiciens congolais de Beni-Lubero en ville de Beni le 1er mai 2012

aaaaacultukasese00

Un jeune musicien ougandais sur scène en Ville de Beni, le 1er mai 2012

Curieusement, les faiseurs de paix qui défilent dans la même région depuis 1996 et qui semblent être plus au service de la paix du cimetière, la paix au bout du Kalachnikov que de la paix sociale tissée par les relations humaines, ferment leurs yeux et les oreilles pour ne pas voir et entendre parler de ces multiples initiatives de paix entre congolais et ougandais. De fois, les initiateurs de ces rencontres fraternelles sont mal vus par les collabos congolais qui voudraient tromper l’opinion nationale et internationale qu’il y a conflit ethnique entre les peuples de la région de Grands Lacs et qu’il faut des armées pour protéger certaines tribus. Depuis les guerres des dictateurs ougandais tels Obote, IDI AMIN DADA, etc. et les multiples génocides HUTU-TUTSI au Rwanda et au Burundi, la RDC a toujours offert un accueil chaleureux aux réfugiés de ces trois pays. Et chaque fois que la situation sécuritaire s’est améliorée dans ces pays, leurs refugiés ont toujours regagné d’eux-mêmes leurs domiciles. Il est ainsi mensonger et surtout ingrat d’accuser les congolais de haine ethnique envers les Rwandais, les Burundais et les Ougandais qu’ils ont toujours accueilli en tant de guerre. Les diplomates congolais qui signent n’importe quoi lors des pourparlers sur ces fausses accusations et fausses guerres qui déciment la population congolaise sont à plaindre. Les peuples de la région des Grands Lacs-Africains ne se haïssent pas. Les guerres qui s’y déroulent sont politiques, économiques, et créées dans les laboratoires des impérialistes avant d’être imposées aux populations locales. Seule la prise de conscience des populations locales et leur collaboration permettront de barrer la route à ceux qui tirent profit de la violence.

Jean-Marie Bahwere

Kampala

© Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*