Humiliés, des militaires congolais lèvent de plus en plus le ton!

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Humiliés, des militaires Congolais lèvent de plus en plus le ton ! Pendant le meeting qui a rassemblé des centaines des milliers de congolaises et congolais, le dimanche dernier, le président de l’UDPS, Mr Etienne Tshisekedi, a terminé son discours en ces termes :

« Je lance un appel… à nos forces armées et de la police que j’invite à se comporter avec professionnalisme et neutralité, tout en leur rappelant qu’elles sont des institutions nationales, apolitiques et républicaines au service de la nation et non des individus »

De quelles forces armées parle-t-il ?

Car il n’est un secret pour personne, depuis le fameux mixage, l’armée congolaise n’existe que de nom. Et il n’est pas étonnant que les congolais appellent les FADRC comme les forces armées du Rwanda au Congo. Des enquêtes ont montré que les plus hauts postes dans l’armée sont occupés par des Rwandais. Pour ne citer qu’un exemple, Jean-Bosco Ntaganda s’était présenté à la Cour Internationale de Justice comme un sujet rwandais, alors que Kinshasa avait fait de lui un Général -Major congolais! La liste est longue.

J K et P K

Et comme si cela ne suffisait pas, aussi bien des réseaux sociaux qu’un certain nombre de médias annoncent que Paul Kagame et Yoweri Museveni vont envoyer, en accord avec Joseph Kabila, leurs troupes dans les prochaines heures. Pour votre information, Joseph Kabila a été formé par Kagame qui a reçu lui-même sa formation de Yoweri Museveni. Comprenne qui pourra ! Dans l’armée, c’est le maître qui commande. A vrai dire, il y a erreur dans le langage. Au lieu de parler de l’envoi, il faut parler plutôt du renfort de leurs troupes au Congo. Le Génocide à Beni en est une preuve ! Longtemps présentés comme des ADF-Nalu, les génocidaires ont fini par révéler leurs faces : les FARDC, les forces armées du Rwanda au Congo. Quoi de plus surprenant alors que des officiers de ces FARDC interdisaient plus d’une fois que des militaires congolais répondent aux appels de leurs sœurs et frères lorsque ces derniers étaient égorgés !

Quoi de plus cynique que ces officiers fassent mourir des militaires congolais de faim, en détournant leurs vivres et leurs salaires ! Qui pis est, de milliers de militaires congolais, ne sachant pas qu’ils sont envoyés à l’abattoir, tombent comme des mouches dans ce génocide ! Julien Paluku a beau dire le contraire ; la vérité est têtue.

Aujourd’hui, des voix se lèvent de plus en plus au sein de l’armée ! Ce sont d’abord ces combattants au front. Ils se sentent humiliés et demandent que cette humiliation s’arrête ! Tel ce caporale qui a envoyé un message à partir du front pendant que les FARDC, les Forces de l’armée rwandaise au Congo, attaquaient la population d’Oicha le samedi 30 juillet dernier :

« Miye niko mu FARDC, niko escorte ya colonel moya huku mu territoire, en tout cas sema ku radio bien, haiko ba Nalu ni bale batu ya Julien, alikuwa na ingiza huku, siye ba soldats tuko na kufa bure ju ya politique mubaya, mukazane yule mutu atoke ku kiti. Biko na tu sacrifier mu mabitu yenye banajua bien ». Ce qui se traduit par : « Moi, je suis au sein des FARDC, je suis garde du corps d’un colonel ici au territoire (de Beni), en tout cas vous devez diffuser ouvertement sur la radio, ce ne sont pas des Nalu (qui viennent attaquer et massacrer) ce sont des personnes que Julien (Paluku Kaghongya) a aidées à venir s’installer ici (qui tuent)… Quant à nous soldats, nous sommes sacrifiés pour mourir inutilement par cette politique de crime… Multipliez les efforts pour que cet homme ( ) dégage le fauteuil. Ils sont en train de nous sacrifier sciemment dans des montages dont ils connaissent eux-mêmes les raisons » (http://benilubero.com/attaque-doicha-du-30-juillet-2016-un-fardc-temoigne-et-denonce/).

Le renfort des FADRC par de nouvelles troupes ne fera qu’augmenter cette humiliation ! Mais jusques à quand nos fils et filles se laisseront-ils humiliés ?

L’appel d’Etienne Tshisekedi n’est pas sans rappeler des militaires au Burkinafaso ! Un jour, l’humiliation a atteint son comble et ç’a été le début d’une ère nouvelle. Alors comme un seul homme, tous se sont levés et ont défendu leur nation !

Alors à quelles forces armées s’adresse l’appel d’Etienne Tshisekedi ?

L’appel s’adresse à ces fils et filles que représente ce caporale qui a osé lever la voix à partir du front ! Ils sont nombreux, dispersés dans tous les pays, dont le cœur risque d’éclater d’amertume et de colère ! Comme ce caporal, ils ont compris qu’ils sont manipulés pour servir des individus et non la nation ! Cette humiliation à la quelle les FARDC les soumettent ne va pas tarder à déborder de vase. Etienne Tshisekedi vient-il de leur donner l’ordre ?

Tshimanga Ernest
Kinshasa

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comments

  1. By Daddy

    Répondre

  2. By kasereka mukandirwa

    Répondre

  3. Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *