Indignation des congolais de Danmark sur les massacres de Beni : Memorandum fracassant

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

copenhague

Copenhague, 31 Mai 2016

À Son Excellence Monsieur Jean Claude Juncker, Président de la Commission Européenne de et à Bruxel, Rue de la loi 170 B-1049 Bruxelles

Copies pour information à :

– À Son Excellence Monsieur Martin Schulz, Président du Parlement Européen de et à Strasbourg,

– À Son Excellence Monsieur le Représentant de l’Organisation des Nations Unies au Danemark,

– À Son Excellence Monsieur François Zimeray, Ambassadeur de France à Copenhague

– À Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur des États-Unis au Danemark

– À Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Royaume de Belgique au Danemark

– À Son Excellence Madame la Présidente du Parlement Danois.

– À Son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères du Danemark
Réf. 0032/ACODA / Août 2016

Concerne : Mémorandum de la Communauté Congolaise du Danemark : « indignation et protestation des Congolais du Danemark contre ces multiples massacres et violations des droits de l’homme à Beni, Butembo, Ituri et partout en République Démocratique du Congo» à l’intention du Président de la Commission Européenne et toute la Communauté Internationale

Excellence Monsieur le Président,

La Communauté Congolaise du Danemark, réunie au sein de l’ACODA (Association des Congolais Résidant au Danemark), voudrait porter à la connaissance de la Communauté Internationale, les chancelleries de France, Belgique et Américaine, l’Union Européenne et au Parlement Danois le ras-le bol de la population Congolaise dans son entièreté et surtout celui des Congolais expatriés et vivant ici au Danemark.

Ce document s’attache à stigmatiser et à dénoncer les massacres et violations des droits de l’homme les plus récents, notamment ceux commis dans les territoires de Beni, de Lubero, Ituri et partout ailleurs en RD Congo.

Depuis 2014, la population de la région de BENI-LUBERO dans le grand-nord, en province du Nord-Kivu, République Démocratique du Congo, se fait massacrer comme des animaux sauvages en plein 21e siècle.

En moins de deux ans, plus de 1116 personnes ont été sauvagement tuées à Lubero et surtout à Beni, dans le Nord-Kivu, où le bilan macabre ne cesse d’augmenter. En dépit de six millions de morts Congolais documentés par les différents rapports des experts de l’Organisation des Nations Unies. La situation actuelle de BENI nous donne une moyenne de 60 personnes tuées par mois. La série des massacres se poursuit, malgré la présence des Casques Bleus et des soldats Congolais sur le terrain.

BENI qui devrait signifier terre bénie, est devenue terre maudite parce que chaque jour qui passe compte son lot de morts. Une série macabre déclenchée début octobre 2014 dans ce territoire du Nord-Kivu, dans l’est de la RD Congo. Là-bas, des groupes armés étrangers et des milices locales règnent en maîtres sur plusieurs localités. Et ce, malgré la présence de l’armée congolaise appuyée par la Brigade internationale d’intervention de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo en sigle Monusco.

Dans l’histoire des Nations Unies, jamais une telle force n’a jamais été déployée dans un pays. Le contingent est la plus importante mission de maintien de la paix des Nations unies dans le monde ; composé de près de 22.000 personnes, personnels civil et militaire.

Plusieurs civils ont été massacrés à la machette et leurs habitations ont été incendiées. Des femmes enceintes ont été éventrées, des enfants égorgés, des hommes ligotés et puis liquidés, des bébés mutilés. C’est vraiment une campagne d’horreur contre les populations civiles de cette contrée ! Les images de ces atrocités sont d’une horreur indescriptible.

À LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE :

– Nous demandons que pression soit faite à l’ONU pour que ses troupes en RD Congo jouent le rôle pour lequel elles se trouvent sur le territoire Congolais depuis 1999. Le premier rôle de la mission onusienne est de protéger les populations civiles Congolaises,

– Nous demandons qu’une enquête internationale soit diligentée par la Communauté Internationale et que les auteurs de ces crimes odieux, soient traduits en justice au regard des Statuts de Rome qui avait institué la Cour Pénale Internationale. Que les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis dans cette partie de la RD Congo ne restent pas impunis,

– Par ce mémorandum, nous demandons à la Communauté Internationale d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard et de se servir du droit d’ingérence pour sauver des vies humaines et empêcher le génocide contre les populations locales en cours dans le Nord-Kivu,

– Nous demandons à la Communauté Internationale d’user de tous les moyens pour faire pression sur le gouvernement de Joseph KABILA pour que de son côté, s’acquitte de ses devoirs dont celui de protéger les populations civiles et leurs biens,

– Les Congolais du Danemark demandent à la Communauté Internationale d’exercer une pression sur le gouvernement de KABILA et ses alliés du Rwanda et de l’Ouganda pour que cessent ces massacres à Beni,

– Les Congolais du Danemark demandent que soit dénoncé le plan actuel d’occupation du Nord-Kivu par les armées étrangères et les milices locales, ainsi que le plan sous-jacent de l’implosion de la République Démocratique du Congo comme conséquence logique de ce pourrissement de la situation,

– Les Congolais du Danemark demandent à la Communauté Internationale de s’impliquer pour qu’il y ait l’alternance du pouvoir en RD Congo comme l’une des solutions à ces drames,

– Les Congolais du Danemark demandent à la Communauté Internationale de faire respecter la constitution de la RD Congo ; gage de la stabilité du pays,

– Les Congolais du Danemark demandent au Conseil de Sécurité de l’ONU de mettre fin à l’enlisement de ses troupes en RD Congo,

À LA MISSION DES NATIONS UNIES POUR LA STABILISATION DU CONGO (MONUSCO)

– Les Congolais du Danemark demandent à la Monusco d’assurer sa mission pour laquelle elle est en RD Congo,

– Les Congolais du Danemark sont indignés de voir que la présence même massive des forces onusiennes, n’a pas jusque là atteint ses objectifs,

– Les Congolais du Danemark demandent à la Monusco de revoir sa stratégie de pacification et de protection de la population civile,

– Les Congolais du Danemark demandent à la Monusco de mettre en place un plan efficace d’éradication de cette soixantaine de groupes armés qui sévissent toujours à l’Est de la RD Congo,

– Les Congolais du Danemark demandent les résultats probants de ces 22.016 casques-bleus Onusiens pouvant justifier cette présence éléphantesque,

AU PARLEMENT DANOIS

– Nous demandons au gouvernement et parlement Danois de s’investir pour que cessent ces massacres car ils ne feront que faire fuir les populations locales qui peuvent arriver ici au Danemark et y demander la protection internationale au moment où le pays ne cesse de durcir sa politique d’immigration,

– Nous voudrions rappeler au gouvernement Danois que nous sommes dans ce pays parce que des faits similaires à ceux qui se passent à Beni, nous avaient contraints à quitter notre pays d’origine,

– Nous demandons au gouvernement et parlement Danois d’accorder le statut de réfugiés à tout Congolais se trouvant sur son territoire car la situation sécuritaire en RD Congo ne fait que se dégrader et s’empirer,

AU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

– Les Congolais du Danemark demandent au gouvernement de la République de rendre le tablier car il a échoué lamentablement pendant près de deux décennies à son rôle fondamental qui est celui de protéger les populations civiles ainsi que leurs biens,

– Les Congolais du Danemark disent qu’ils en ont marre des discours, visites, déclarations et autres effets d’annonce chaque fois que les civils sont massacrés,

– Les Congolais du Danemark demandent que le gouvernement Congolais ouvre les enquêtes sérieuses de la justice militaire et civile qui pourront éclairer l’opinion publique sur ce sujet,

– Les Congolais du Danemark lancent la campagne « KABILA DEGAGE » en rapport avec les massacres à répétition de Beni ainsi que le charnier de Maluku,

– Les Congolais du Danemark lancent la campagne « KABILA DEGAGE » eu égard à l’échec cuisant de ce dernier sur le plan sécurité depuis qu’il est au pouvoir pourtant c’est sur la promesse de pacifier le pays qu’il avait été élu,

– Les Congolais du Danemark s’opposent catégoriquement à l’arrêt de la Cour Suprême de la RD Congo qui cautionne le glissement de Joseph KABILA,

– Les Congolais du Danemark exigent pour que soit relancé dans le pays le processus démocratique, par voie électorale tant réclamé par l’ensemble du peuple congolais.

Pour la Communauté Congolaise du Danemark

Julien Kalimira Mzee Murhula
Président

Ci-après ce document en PDF : ACODA – MEMORANDUM A¦Ç L’ADRESSE DU PRESIDENT DU PARLEMENT EUROPEEN A STRASBOURG CONCERNANT LE MASSACRE DES CIVILS A¦Ç BENI – 31. 05. 2016-pdf

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comments

  1. Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *