Joseph Kabila et ses préparatifs des Rebellions au Kivu-Ituri

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La nouvelle stratégie de Kabila pour se maintenir au pouvoir consiste à faire couler le sang. Et en ce sens, les intentions de Kabila de se maintenir au pouvoir n’ont pas changé.

620317696476sl14

Il est plus probable que la guerre éclate à l’Est du Congo sous une nouvelle facette à l’instar du M23. La région est sous les griffes des prédateurs.L’exécution de l’actuel plan de guerre serait confiée aux élites militaires du régime actuel de Kinshasa. Une combustion lente en cours qui risque d’occasionner un génocide si les précautions ne sont pas prises.

En effet, selon des sources concordantes, on apprend que le général MundosAkili et le général Innocent Gahizi auraient été appelés à Kinshasa la semaine dernière par le service de Kabila pour lancer un assaut. Parmi les objectifs de cette guerre, le peuple Nandeserait une cible au premier plan et tous ceux qui tenteront de résister et de faire échec à leur plan. Sous ces effets, ils demanderont des mascarades de négociation avec Kinshasa au terme desquellesKabila seraitmaintenu au pouvoir au-delà de son mandat constitutionnel.

 Schématiquement, le général Mundos serait chargé d’attaquer le Kivu et le général Gahizi serait charge d’attaquer la province orientale avec l’appui du colonel Rugayi actuellement commandant de ville de Bunia. Ce général Innocent Gahizi est un proche de JamsKabarebe du Rwanda et aussi a un lien particulier avec Kabila.

En début du mois de Février, 2 Aéronef ont atterri à l’aérodrome de Chabi transportant armes et munitions sous le regard impuissant de la population locale. Ce qui a surpris les autochtones est que ce ravitaillement a été destiné aux Hutus amenés dans cette région sous prétexte qu’ils seraient à la recherche des terres arables. Pour rappel, certains voyagent avec des feuilles de route signées par le gouverneur du N/Kivu Julien Paluku et d’autres détiennent des cartes d’électeurs neuves émises au Rwanda. La description morphologique et linguistique est identique à celle des tueurs de Beni et Lubero ;  ce qui porte à croire qu’il y a un fil conducteur entre eux car ils opèrent librement dans ces secteurs dans toute quiétude.

Quant au mode opératoire pour le sort du Nord-Kivu en ce qui concerne une mission confiée àMundos, les sources indiquent que des éléments armés sont visibles dans des propriétés privées de Kabila notamment dans sa résidence de Musienene située à une dizaine de KM de la ville de Butembo et dans sa ferme de Kabasha en cheval entre Butembo et Beni.

 

En outre, on se souviendra qu’en 2014-2015, Le commandant suprême de l’armée Congolaise avait décliné la participation de la Monusco dans l’opération d’éradiquer les FDLR. Le résultat de cette rupture c’est cette anarchie dans laquelle est plongée la province du Nord Kivu. Devant cette anarchie, beaucoup applaudissent l’accord qui vient d’être signé entre l’armée Congolaise et la Monusco pour la reprise d’une intervention militaire commune. Mais hélas! Nos sources renseignent que le rusé Kabila a déjà réuni tous les ingrédients pour que la guerre commence et qu’au passage de cette catastrophe, il va trouver un prétexte de taxer la Monusco de défaillance.

Notre souci est que les dispositions soient prises d’avance par les autorités nationales, l’Union Européenne,la communauté Internationale, afin que ce plan soit dérouté avant que la situation plonge dans la putréfaction.

Pascal Mayiyamoto

 Bunia

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *