Kabila sort ces dernières cartes : la balkanisation par l’Est, le referendum par Denis Sassou, l’aliénation de la RD Congo par Emmanuel Macron.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Ou la RD Congo va continuer à exister ou elle n’existera plus ! Voilà en peu de mots, le résumé de dernières alertes qui nous sont parvenues par nos amis qui aiment encore notre pays.

Kabila sent que ses jours sont comptés mais encouragé par ceux qui sucent à ses mamelles aussi bien au pays qu’à l’étranger, il n’est pas prêt à jeter l’éponge. Telle une mille-pattes, il veut mettre le pays en feu jusqu’à son dernier souffle. Pour maintenir son rêve, il a monté dans son laboratoire toute une chaîne des stratégies qu’il a commencé à mettre en exécution !

Un referendum pour changer la constitution

Voilà la raison d’être de sa visite surprise et éclaire chez le Président Denis Sassou Ngwesso, le vendredi 07 septembre dernier. Plusieurs journaux à Kinshasa ont pensé que Joseph Kabila est allé sollicité le soutien de son homologue pour convaincre les congolais d’un énième dialogue en vue d’une énième transition. D’après nos sources bien informées, proches du régime de Kinshasa, Kanambe est allé informer Denis Sassou de sa détermination à organiser le referendum pour changer la constitution et solliciter le soutien de ce dernier. Sans peur aux yeux, il a déclaré à son hôte, qu’il est conscient des troubles et du chaos que cette décision va provoquer au pays. Mais, a-t-il assuré, tout est déjà mis en place pour faire taire tous ceux qui s’y opposeront. Le soutien qu’il attend de Denis Sassu consisterait à laisser passer des mercenaires qui transiteraient par la République du Congo pour mater le soulèvement populaire. A en croire nos sources, son homologue s’est abstenu de donner une réponse claire et nette qui assurerait Joseph Kabila du soutien ferme de son hôte.

Couper l’Est de l’Ouest

Au niveau militaire, Joseph est en train de déployer, avec le soutien de Paul Kagame, des milliers des militaires et des armes à l’Est, notamment au Kivu et dans la province orientale. Si son plan de référendum échoue et Kinshasa le force à partir, il compte se retirer à l’Est du pays pour en faire un territoire autonome. Ainsi le plan de la balkanisation sera effectif. Nos sources confirment ce plan et demandent qu’on prenne au sérieux les informations que www.benilubero.com vient de livrer à l’opinion nationale et internationale dans son édition du vendredi 07 . A en croire ww.benilubero.com, Joseph devra procéder à une restructuration de l’armée d’ici fin septembre 2017 par la nomination de généraux de son obédience à des postes stratégiques à l’Est de la République démocratique du Congo.

Offrir à Emmanuel Macron le Pétrole de la RD Congo

Sur le plan diplomatique, après avoir convaincu ses homologues de l’Union africaine de l’aider à se maintenir au pouvoir avec la promesse que chacun aura une part au gâteau, Kanambe, conseillé par ses stratèges, va s’envoler à Paris rencontrer Emmanuel Macron. Des sources dignes de foi, nous apprenons que ce voyage aurait pour objectif d’obtenir d’Emmanuel Macron un soutien dans sa lutte à se maintenir au pouvoir. A priori, on peut penser qu’Emmanuel Macron ne tombera pas dans les filets de Kanambe, comme le fut son prédécesseur Nicolas Sarkozy. Mais selon nos sources, le président français aurait déjà mordu à l’appât. Kanambe porte dans sa valise un contrat de marché que la France a toujours cherché à contrôler, à savoir le pétrole de la RD Congo. Pendant leur passage à Paris ces dernières semaines, les officiels de la RD Congo auraient finalisé ce contrat qui pourrait être signé pendant cette visite de Kanambe. Ces informations semblent être corroborées par le journaliste et réalisateur français, Christophe Rigaud, dans son article « Kinshasa tente de séduire Paris » . De son côté, Emmanuel Macron se serait engagé à convaincre ses paires européennes de soutenir une transition apaisée en RD Congo, en obligeant le Rassemblement à travailler ensemble avec et Kanambe. D’autres sources affirment d’ailleurs que Felix Tshisekedi, le leader du Rassemblement serait déjà en route pour Paris où sous l’égide d’Emmanuel Macron il va rencontrer Joseph Kanambe.

Aux dernières nouvelles, pendant que nous sommes en train de boucler la rédaction de cet article, nous apprenons qu’Emmanuel Macron pourra rencontrer Kanambe soit ce mercredi 13 septembre 2017, à son retour de l’ïle St Martin où il doit se rendre la nuit du lundi au mardi, soit après le séjour de Kanambe à New York où ce dernier prévoit de se rendre après Paris.

Comme on peut le constater, le plus grand perdant dans toutes ces stratégies et manœuvres reste le peuple. Oui, le peuple congolais doit le savoir. Ni le régime ni l’opposition ni la communauté internationale ne se soucie guère de son chemin de croix ! Seules les ressources de son pays les attirent et font que leur cœur est toujours sans repos tant qu’ils n’ont pas mis leur main dessus. L’heure est venue, Peuple Congolais du monde entier ! Le temps de la Révolution populaire a sonné ! L’heure de nous mettre debout et de dire à tous ces rapaces que l’ère de la Colonisation est passée et que le peuple n’acceptera plus des contrats qui le dépouillent de sa dignité ! D’ores et déjà, c’est de ce message que doit être porteur toute fille et tout fils digne de la RD Congo, auprès des gouvernants d’Afrique, d’Asie ou de l’Occident.

Père Luholo Ve Kulimu
Correspondant de Benilubero en Belgique

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *