Kasindi/Luvirihya: 53 maisons démolies et plusieurs champs des paysans détruits par les agents de l’ICCN

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Alors que les chefs coutumiers du Secteur Ruwenzori ont déjà levé l’équivoque par rapport aux limites du Parc National des Virunga, les gardes du parc continuent à menacer la population riveraine longeant les alentours du parc national. Pour les chefs coutumiers de ce secteur, les limites originelles du parc sont situées à plus 15 km des limites que l’ICCN présente actuellement. La preuve est que certaines tombes des missionnaires, des colons et des coutumiers se retrouvent dans les aires en dispute.

Cependant le matin du lundi 1er avril 2013 la population du Quartier Congo Ya Sika s’est réveillée assiégé par des hommes bien armés.  Ils se sont appris sur les maisons jusqu’à les démolir. On en a dénombré 53. Comme si cela ne suffisait pas, le matin du mardi 2 avril, ces mêmes hommes armés sont revenus pour détruire les champs des paisibles populations. Mais la population n’est pas restée bras croisés. Elle a paralysé les activités de ce même mardi toute la journée par une marche de colère. Malheureusement elle a vite été dispersée par la Police.

00KASIND

Vue de la cité de Kasindi

Ayant appris cette nouvelle, l’Administrateur du Territoire (AT) de Beni est arrivé d’urgence à Kasindi-Luvirihya pour écouter cette population. Mais comme pour mettre de l’huile au feu, l’AT a signifié à la population qu’elle a encore juste 3 mois pour quitter le parc. Pourtant la population ne reconnaît pas quelle partie du parc elle occupe.

Doit-on alors comprendre pourquoi les gardes du parc s’insurgent contre les populations riveraines alors qu’ils continuent à garder et à protéger les rebelles dans le Parc National des Virunga? Chaque jour on parle des braquages dans le karuruma, sur la route Kyavinyonge, sur la route Beni – Kasindi.  Des bandits armés pillent, tuent, volent et violent les passants et les habitant puis s’en fuient dans le parc des Virunga sans être inquiété par qui que ce soit. Ils viennent déstabiliser la cité de Luvirihya.

 

00Kasindi_baki

Route Butembo – Karuruma

Pour rappel, en date du 25 mars dernier, un jeune homme dénommé Mumbere Kyavulikwa (19 ans), originaire de Musenda sur la route Butembo – Kyondo, a été assassiné  à 19h00 au Quartier Congo Ya Sika en cité de Kasindi-Luvirihya. Il y a donc lieu de penser que les gardes du parc travaillent en intelligence avec les assassins de Mumbere , pauvre cultivateur abattu lâchement après d’intenses activités champêtres ainsi que d’autres personnes tuées dans le même coin, car pour la plupart, elles sont tuées au Quartier Congo Ya Sika et les assassins se cachent dans le parc national après leur sale besogne.

Jeannette Kahambu

Kasindi

©Benilubero Online.

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *