LA COMMUNAUTE YIRA RECLAME QUE LES MASSACRES DE BENI SOIENT DECLARES COMME « GENOCIDE »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

DECLARATION N°…/CC/2016

C’est avec affliction que le Conseil Culturel du Kyaghanda asbl Obughama bw’aba Yira, note que ce dimanche 2 octobre 2016, correspond au deuxième anniversaire des massacres des paisibles citoyens des Territoires Beni et Lubero et ville de Beni faisant ainsi plusieurs milliers de morts, estimés actuellement à plus de 2500 victimes, majoritairement filles et fils de la communauté Yira, soit une moyenne de plus de 3 personnes par jour pendant deux ans.

Pour rappel, Cette vaste campagne sanguinaire menée par des criminels dont l’identité reste encore voilée, a été lancée depuis le 02 octobre 2014 et ce après la première phase criminelle de kidnapping de plus de 1000 personnes (3 prêtres de Mbau inclus) de tout âge et de tout sexe, et dont la destination demeure jusque maintenant un mystère.

Le Conseil Culturel du Kyaghanda asbl Obughama bw’aba Yira, se plaint :

1. De la perte injustifiée et ciblée des membres de sa communauté par des pratiques et un mode opératoire tout à fait terroristes ;

2. Du laxisme des autorités de la RD Congo qui, deux ans durant de massacres, se résignent à contrer la poursuite de cette entreprise macabre et même de donner l’identité de leurs vrais auteurs ;

3. Du mutisme des autorités de la RDC et de la communauté internationale, de déclarer ces massacres interminables et ciblés des Yira comme un génocide.

A cet effet, le Conseil Culturel du Kyaghanda asbl Obughama bw’aba Yira réitère :

– aux autorités de la RDC et à la Communauté Internationale de déclarer ces massacres comme un génocide de la communauté Yira et d’identifier avec rigueur et impartialité les vrais auteurs de cette criminalité ; de faire usage des instruments juridiques en leur possession instituant la « sacralité de la vie humaine », la protection de personnes et de leurs biens ;

– A tout le peuple congolais de se montrer beaucoup plus solidaire et plus près de la population de Beni-Lubero qui traverse le moment le plus dur et le plus difficile de l’histoire du Pays.

– Aux filles et fils de la communauté Yira de renforcer leur lien de solidarité, de cohésion communautaire en vu de participer, tant peu soit-il, à leur propre sécurisation.

Daigne Dieu le Tout Puissant, Dieu des Yira révélé sa puissance pour que cesse à jamais cette drame humanitaire dans nos territoires et ville de Beni-Lubero.

Fait à Butembo, le 02 octobre 2016

Pour le Conseil Culturel
Martin BWANAKAWA
1er Vice-Président.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *