La diaspora congolaise de l’Espagne demande les élections libres et transparentes

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Samedi 10 mars, 17h00’, ciel bleu à Madrid après un avant-midi qui présageait une forte pluie. Les congolais de l’Espagne ont organisé une manifestation pacifique à la Puerta del Sol (Porte du Soleil, en espagnol) de Madrid pour réclamer l’organisation des élections libres et transparente et la sortie du Président Kabila du pouvoir qu’il conserve depuis 2001. La manifestación a été convoquée par l’Aumônerie Africaine de Madrid, dirigée par le P. Modeste Munimi. Une centaine de personnes ont participé, parmi eux les congolais, les espagnols, les mexicains, etc.

La manifestation a comencé avec le chant de l’hymne nationale congolaise. Après s’en sont suivis les chants en français et à lingala, accompagnés des coups de tam tam et des sifflets, et qui contenaient des messages de protestation contre le régime de Kabila, contre la repression de la liberté d’expression et des droits fondamentaux des citoyens congolais, la balkanisation du pays, etc. Les messages des affiches allaient aussi dans le même sens que les chants et étaient tellement clairs pour les passants qu’ils n’avaient plus besoin de savoir le motif de la manifestation, qui s’est cloturée par la lecture d’un manifeste par Madame Annie Inongi au nom de la communauté congolaise de l’Espagne. Dans son intervention, elle a condamné la violation des droits fondamentaux en RDC et a demandé aux autorités congolaises de respecter l’Accord de Saint Silvestre.

C’est la deuxième fois, en un mois, que la communauté congolaise de l’Espagne s’est rencontrée pour s’unir aux congolais vivant en RD Congo et participer à la recherche de la paix: le 10 février dernier, une messe était célébrée pour rendre hommage aux victimes des manifestations pacifiques du 31/12 et du 21/01, organisées en RD Congo par le Comité Laïc de Coordination. Le jour suivant -11 février- c’était le tour de la communauté congolaise de l’Italie d’organiser une marche pacifique à Rome. Elle avait connu une forte participation et avait pris fin à la Place Saint Pierre, où les manifestants s’étaient unis à l’Angelus présidée par le pape François, qui a montré, à plusieurs reprises, son appuie au peuple congolais.

Bondeko Yusi
Madrid

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*