La SCCI d

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
La Societe Civile Congolaise d’Italie ( SCCI en sigle)  dit NON au retour officialisé de l’occupation par des armées du Rwanda, du Burundi et de l’Ouganda en R.D. Congo. 
 
La proposition de renvoyer les armées du Rwanda, du Burundi et de l’Ouganda en R.D. Congo pour aider les Fardc à démanteler les positions de soi-disant Forces Négatives ( FDLR, Rasta, Mai-Mai, ADF, LRA, etc. ), proposition prise à la réunion de Bujumbura entre les généraux chefs d’état-major Samuel Gahiro (Burundi), Kisempia Sungulanga Lombe (RDC), James Kabarehe (Rwanda) et Aronda Nyakairima (Ouganda), est percue par les congolais comme l’officialisation de l’occupation effective de l’Est de la R.D. Congo sans oublier l’occupation de Kahemba par les angolais.
 
Les forces vives de l’Est savent bien que les forces negatives qui y sèment le désordre est une création du Rwanda et de l’Ouganda pour continuer à narguer la communauté internationale en parlant des milliers d’Interahamwe qui se cacheraient dans les brousses du Congo. En vrai dire ce qu’on attaquerait d’après ce scenario, ce sont paisibles congolais à qui on obligerait d’accepter la nouvelle donne dans la région.
 
Les victimes de cette nouvelle agression officialisée seront considérées au niveau international comme des membres ou des sympathisants des forces négatives.
 
Cette decision doit interpeller l’Assemblée Nationale, les Assemblées Provinciales, la société civile et les confessions religieuses, institutions qui constituent le rampart du peuple congolais.
 
Fait à Rome le 22 avril 2007
.
Pour la Société Civile Congolaise d’Italie
KAHINDO KATIRISA Ernestine 
COORDINATRICE
Rome
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*