LE 26 MAI 2016, L’OPPOSITION CONGOLAISE LANCE L’APPEL A TOUTE LA POPULATION DE LA RDC ET LA DIASPORA « KABILA DÉGAGE ».

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

DÉCLARATION COMMUNE DE LA DYNAMIQUE DE L’OPPOSITION, DU G7 ET DU FRONT CITOYEN DU VENDREDI 13 MAI 2016

DÉCLARATION COMMUNE DE LA DYNAMIQUE DE L’OPPOSITION,

DU G7 ET DU FRONT

CITOYEN DU VENDREDI 13 MAI 2016
Congolaises et Congolais,

Chers compatriotes,

Le mercredi 11 mai 2016, sur saisine des Députés de la Majorité présidentielle, la Cour constitutionnelle a rendu un arrêt partisan en interprétation de l’article 70, alinéa 2 de la Constitution de la République.

Par cet arrêt, la Cour constitutionnelle viole délibérément :

1. L’article 70 alinéa 1er de la Constitution qui dispose que le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq (5) ans renouvelable une seule fois ;

2. L’article 220 qui consacre le suffrage universel comme mode d’accès intangible à la fonction présidentielle et verrouille la durée ainsi que le nombre des mandats du Président de la République ;

3. L’article 218 de la constitution, en ce sens que la cour s’est octroyée indument l’initiative de réviser, voire de réécrire la Constitution, et d’organiser un référendum déguisé, par fraude, à la place du souverain primaire.

Après son arrêt inconstitutionnel du mois d’aout 2015, la Cour vient de démontrer, une fois de plus, qu’elle est au service de Monsieur Kabila et de ses partisans pour leur permettre de demeurer au pouvoir par défi et au mépris total aussi bien de la Constitution de la République que du Peuple congolais qui exigent l’alternance démocratique en 2016.

Le G7, la Dynamique de l’opposition et le Front Citoyen, profondément attachés au respect de la Constitution et aux valeurs démocratiques, stigmatisent l’irresponsabilité de neuf juges de la Cour constitutionnelle et rejettent catégoriquement leur arrêt du 11 mai 2016 qui opère un
véritable coup d’état constitutionnel, cautionne le glissement du calendrier électoral et veut instaurer de fait, une présidence à vie pour Monsieur Kabila.

Aussi, la Dynamique de l’Opposition, le G7 et le Front Citoyen demandent avec insistance à tous les Congolais, où qu’ils se trouvent, de n’accorder aucun crédit à cet arrêt qui ne fait qu’enfoncer davantage notre pays dans l’impasse électorale créée à dessein par le Président Kabila.

La Dynamique de l’Opposition, le G7 et le Front Citoyen rappellent à tous les congolais, y compris aux neuf juges de la Cour Constitutionnelle, que l’article 73 de la Constitution dispose : « le scrutin pour l’élection du Président de la République est convoqué par la Commission électorale nationale indépendante, quatre-vingt-dix jours avant l’expiration du
mandat du Président en exercice. » De plus, en vertu de l’article 74 alinéa 1er, « le Président de la République entre en fonction dans les dix jours qui suivent la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle. »

C’est pourquoi, la Dynamique de l’Opposition, le G7 et le Front Citoyen lancent un vibrant appel à toutes les forces vives de la Nation pour une mobilisation générale en vue du respect de la Constitution, l’organisation des élections dans les délais constitutionnels, et, partant, sauver la démocratie.

La Dynamique de l’Opposition, le G7 et le Front Citoyen dénoncent et condamnent toutes formes de barbarie, comme les tueries récurrentes de BENI, les brutalités policières et autres exactions contre les acteurs politiques et la population à LUBUMBASHI et ailleurs, qui tentent de renier aux congolais leur droit à la vie et à l’exercice de leurs droits et libertés de citoyens.
A dater de ce jour, la Dynamique de l’Opposition, le G7 et le Front Citoyen annoncent le déclenchement des actions d’envergure et de salut pour la Nation, conformément aux prescrits de l’article 64 de la Constitution.
Notre détermination est telle qu’une marche de protestation, contre les dévoyés et fossoyeurs de la démocratie en RDC, sera organisée ce 26 mai 2016 sur toute l’étendue de la République et dans toutes les grandes villes du monde où se trouve la communauté congolaise.

« Un peuple conscient de son destin est plus puissant qu’une bombe atomique ».
« De tous les temps, la liberté est l’idéal pour lequel les hommes ont su combattre et mourir » (Patrice Emery Lumumba, héros national)

Peuple congolais, seule la lutte libère.

YEBELA, YEBELA, YEBELA !

Pour Le G7
Le Président en Exercice
Charles Mwando Nsimba

Pour Le Front Citoyen
Porte Parole
Jean Claude Katende

Pour La Dynamique de l’Opposition
Le Modérateur en Exercice
Me Albert Fabrice PUELA

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *