Le brassage des Mai-Mai est-il plus urgent que la capture de NKunda ?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
La poursuite tambour battant du brassage des Mai-Mai et Milices du Kivu et de l’Ituri avec les troupes de l’armée congolaise qui depuis Mzee Kabila n’a jamais défendu un seul mètre carré du territoire national, semble aujourd’hui plus urgente que la capture du génocidaire Nkunda qui tue hommes et femmes, prend en otage tout un territoire avec ce que cela comporte comme conséquences humanitaires. La question que l’on pose au gouvernement de Kinshasa est simple : Entre la capture de Nkunda et le brassage des Mai-Mai congolais, qu’est ce qui est plus urgent ? Tous les enfants du Congo répondent « La capture de Nkunda ». Tous les congolais qui ont vote pour l’actuel Président répondent aussi : « La capture de Nkunda ». La suite est donc simple si nous sommes vraiment en démocratie ou le gouvernement dirige le pays selon la voix de la majorité. La majorité c’est exprimé. La capture de Nkunda est le premier test de la démocratisation du Congo.
De Fizi à Bunia, des organisations telles que la CONADER, MONUC, FARDC et autres sont seulement actifs dans le dossier de brassage… Ils sont actifs là où on les attend le moins dans cette période postélectorale. L’arrestation des Mai-Mai luttant pour l’intégrité territoriale de la RD Congo vient rajouter à la suspicion de toutes ces organisations travaillant de bonne foi mais peut-être sans savoir ce à quoi elles contribuent. Pour tout congolais authentique, la capture de Nkunda est la priorité numéro un après les derniers soubresauts de Jean-Pierre Bemba dans la ville de Kinshasa . Depuis le debout de la transition, les congolais demandent une action exemplaire contre le renégat NKunda et sa bande mais le gouvernement de Kinshasa semble toujours avoir d’autres priorités : brasser les mai-mai, brasser les congolais ! Un jour on découvrira ce qui se cache derrière ce fameux brassage qui se fait depuis le début en sens unique. Qu’est-ce qui se passera après le nettoyage des forêts et brousses des résistants congolais, la proclamation sans coup férir de la victoire de Nkunda… Et la CONADER avec la défunte DDRR pourront se féliciter d’avoir été plus habiles à convaincre les congolais naïfs que la paix serait acquise après la liquidation du dernier résistant. Ils auraient raison si entretemps un tueur n’était déjà dans la maison entrain de tuer hommes et femmes, enfants et adultes. Les chefs coutumiers de l’Est de la R.D.Congo ainsi que les députes représentant les victimes de Nkunda à l’assemblée nationale ou provinciale doivent se pencher sur ce dossier qui se révèle être une grande farce ou mieux une comédie de mauvais goût. Le monde entier regarde comment la question sécuritaire de l’Est sera résolue par le nouveau gouvernement. La capture de Nkunda constitue le test de passage pour le nouveau gouvernement congolais !
.
Rigobert Kanduki
Rutshuru
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *