Le chef Adboul Kalemire III, pilier de l’assassinat du Père Vincent Machozi, arrêté en Ouganda

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Une dépêche des correspondants de BLO en Ouganda signale l’arrestation de l’honorable Abdoul Kalemire III, chef de collectivité chefferie des Bashu, en territoire de Beni, province du Nord-Kivu (RD Congo) au cours de cette semaine qui s’achève. L’intéressé aurait été appréhendé par le service de sécurité ougandais quand il tentait de pénétrer le territoire ougandais par la frontière entre Kasindi et Bwera. Le chef Kalemire III aurait été acheminé aussitôt à Kampala, la capitale ougandaise, où il est détenu en attendant la disposition judiciaire appropriée pour son cas.

En effet, les chefs d’accusation ayant milité pour son arrestation seraient multiples. parmi lesquels se trouverait sa connexion au reseau des ADF/NALU et impliqué dans les activités de ce groupe à caractère islamiste.

Il est important de rappeler que le chef Kalemire III fut le point focal de la filature organisée par les assassins qui ont abattu le feu Père Vincent Machozi le 20 mars 2016 à Vutungwe. Il avait trompé la victime par une invitation rusée soi-disant pour participer à une rencontre communautaire portant à réfléchir sur le besoin de la paix et du développement dans son entité, dont le Père Machozi lui-même est originaire.

La justice congolaise l’avait interpellé comme le principal suspect dans l’assassinat de ce serviteur de Dieu qui tenait en même temps la présidence de sa communauté réunie dans une structure dénommée « Kyaghanda ». Cependant, des manœuvres organisées par le pouvoir en place ont empêché toute enquête crédible sur ce dossier. Dès lors, le chef Kalemire III se trouve sous la protection des autorités qui lui avait confié la mission d’éliminer le Père Machozi. Des efforts avérés furent fournis par l’administration provinciale du Nord-Kivu pour qu’il soit soustrait des mains de la Justice qui l’avait déjà cueilli en son pouvoir à Butembo. Dès lors, il circule en toute liberté, affichant une attitude d’arrogance vis-à-vis de tous ceux qui espéraient le voir payer de son crime proportionnellement au degré de sa responsabilité dans ledit dossier.

Les opinions congolaises ne sont certes pas intéressées par les raisons ayant conduit les ougandais à arrêter Kalemire III. Néanmoins, il y a lieu de tourner actuellement le regard vers Kampala pour suivre attentivement la rémunération d’un criminel qui s’est permis le courage de sacrifier la tête de toute une si grande communauté qu’est le Kyaghanda Yira, dont il est lui-même membre. La suite de ce dossier sera reportée au fil du temps.

Kakule Bravo Athanase
Bwera/Ouganda

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *