Le CNRD : la nouvelle rébellion qui attend proclamer la République du Kivu dès le 28 juin prochain

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Depuis un mois entier, Beni-Lubero Online ne cesse d’alerter avec insistance toutes les opinions sur la préparation par le duel Kabila – Kagame d’une nouvelle rébellion à l’Est de la R.D. Congo, mais aucune disposition préventive n’est envisagée par ceux qui sont appelés « les décideurs » du destin de l’humanité. Comme si les désastres n’ont pas été assez suffisant avec ce que le pays a recueilli du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD), le Congrès National pour le Développement des Peuples (CNDP), le Mouvement du 23 Mars (M23), l’heure est au Conseil National pour le Renouveau Démocratique (CNRD). Tous ces mouvements ne sont que les multiples faces de l’œuvre criminelle d’une seule main : l’alliance Joseph Kabila – Paul Kagame contre le peuple congolais. Le CNRD projette lancer ses assauts dès le 28 juin 2016, pour aboutir à la proclamation de la République du Kivu. La communauté internationale, à travers la présence sur terrain de la MONUSCO, témoin de ce nouveau complot, recherchera-t-elle vraiment des échappatoires lorsque le pire se produira, quand il lui est plus facile de contenir (maîtriser) la catastrophe qui se trouve encore dans sa couveuse ? Il convient de remercier Radiomoto qui, en quelques traits, vient confirmer les différentes alertes de Beni-Lubero Online par son article qu’il nous permet de publier ci-dessous. Ainsi, désormais, si toujours rien ne se fait par la communauté internationale pour stopper le plan des hostilités ici dénoncé, alors le peuple congolais aura totalement raison d’accuser la MONUSCO et ses sponsors de complices dans le malheur de la R.D. Congo. Car, déjà le titre que propose Radiomoto à cet effet est assez pathétique pour qu’on en soit ému, tel qu’on le lit ainsi :

CNDP soldats

Nord-Kivu : Une nouvelle rébellion au point de naître dans le Rutshuru

Une source très bien informée renseigne qu’un bon nombre d’hommes en armes sont actuellement visibles dans plusieurs villages du territoire de Rutshuru plus précisément en chefferie de BWITO.

Parmi les responsables de cette nouvelle milice, nos sources citent certains anciens leaders de l’ex M23. Ce groupe se nomme Conseil National pour le Renouveau Démocratique, CNRD en sigle. Il serait composé essentiellement des anciens rebelles du M23 qui ont coalisé avec les combattants Hutus Rwandais des factions FOCA et RUDI. Ce nouveau mouvement rebelle viserait mettre en cendres et en sang les grandes agglomérations du grand Nord et soumettre la population à la vie affreuse.

Des sources sures chuchotent d’ailleurs que la ville de Butembo seraient infiltrée par une dizaine d’individus qui auraient pour mission identifier les endroits stratégiques qui seront visés dans le cas où les insurgés lançaient un assaut contre cette entité. Un autre objectif poursuivi par ces infiltrés, chercher des recrus à Butembo. Ils leur proposent des sommes d’argent en vue de leur adhésion. Ils seraient entrain de recruter dans les rangs des étudiants de certaines institutions de la place. Au même moment, cette poignée d’éclaireurs assurent la liaison entre l’extrême sud de Lubero et le territoire de Beni. Pour échapper au contrôle sécuritaire, ils changent souvent d’adresse mais est-il qu’ils se font souvent passer pour des agents des ONG.

Un assaut contre Butembo serait en cours de préparation sous la commande d’un ancien colonel qui a fait défection au sein des FARDC en collaboration des certains maï-maï de la faction NYATURA, l’apprend-t-on d’une source sure. Au cours de cette prise d’assaut il serait prévu de massacrer la population Nande dans la ville et faire d’autres incursions sanguinaires dans les périphéries de Butembo. D’autres éléments de cette rébellion se seraient déjà positionnés dans les forêts environnant BULEUSA, une contrée située en cheval entre le territoire de Walikale et le Sud de Lubero.

En groupement de BWITO, on signale la présence du colonel Richard BISAMAZA qui avait fait défection dans les FARDC avec des hommes de troupe. Visée, aller constituer une base arrière en district de KASESE en l’Ouganda voisin il y a environ deux ans. Le colonel BISAMAZA et ses hommes auraient excédé actuellement dans les cas de kidnapping dants plusieurs endroits en chefferie de BWITO en territoire de Rutshuru, à en croire notre source dans cette région. Lu dans http://www.radiomotofm.info/lirearticle.php?billet=1567Social?Nord-Kivu%20:%20Une%20nouvelle%20r%C3%A9bellion%20au%20point%20de%20na%C3%AEtre%20dans%20le%20Rutshuru

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *