Char de la MONUSCO incendié ce dimanche 20/05/2018 par des présumés ADF

FLASH! Le contingent Tanzanien de la MONUSCO encore attaqué à Beni

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Ce dimanche 20 mai 2018, les casques bleus Tanzaniens de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo déployés dans la région de Beni ont subi une nouvelle épreuve de la part des assaillants toujours mal identifiés et assimilés aux « présumés » ADF.


En effet, au soir de ce jour, un convoi desdits casques bleus quittait la ville de Beni pour se rendre vers la localité de Mbau. C’est alors qu’une attaque embusquée surprendra cette patrouille sur l’axe compris entre Mavivi et Mbau. Le convoi comprenait des auto-blindées et char. L’attaque fut très musclée. Selon les témoins de l’événement, visiblement l’intention des assaillants aurait été de s’emparer du char qui était dans le convoi. Ce qui ne fut pas possible à cause de la riposte des troupes de la MONUSCO qui intervinrent aussitôt en renfort. Alors l’unique option alternative de l’ennemi fut de détruire ce char.
L’attaque a aussitôt affecté les localités de Mangboko et Mbau. Au bilan, toutes les boutiques et les pharmacies ont été pillées. Sur le plan humain, il est déjà déploré la mort de 8 personnes tuées dans cette circonstance.


Toutefois, il a été déploré l’absence totale d’une quelconque intervention, ou tout au moins une simple manifestation physique, des éléments de l’armée loyaliste congolaise, les FARDC, en terme du secours ou ne fût-ce qu’en signe de solidarité en faveur des casques bleus attaqués. Une telle attitude ne fait que renforcer le soupçon qui accuse l’armée gouvernementale de complicité en faveur des ennemis de la paix, ces faux ADF dont les autorités officielles connaissent mieux que quiconque la réelle identité et la véritable mission dans la région.

MWENGE KASOKI Huguette
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. Moïse MUSAVULI

    Au juste, Où sont les notables locaux, le Chef de Secteur de Beni-Mbau, l’Administrateur du Territoire de Beni, le Gouverneur de Province, les députés, les ministres, les Généraux et tous ces officiers des FARDC intervenant dans la zone des massacres de Beni? Que font-ils depuis 4 ans ?
    Leur silence les rend gravement complices et coupables. Que vienne la JUSTICE sans tarder.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*