Sabotage de la 10e conférence internationale de Kyaghanda-Yira: les raisons

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Après être acculé par des questions sur la décision de suspendre la conférence internationale de Kyaghanda à Kasindi, l’administrateur du territoire de Béni vient de révéler toute la vérité. C’est bien de la part du gouverneur de province, Monsieur Julien Paluku, qu’il a reçu l’injonction. La décision de suspendre cette conférence est tombée comme un ordre rigide et catégorique. Le gouverneur a bien sûr reçu lui-même cette instruction du chef de l’État.

Cependant, l’engouement avec lequel Julien Paluku fait exécuter cet ordre qui blesse sa propre communauté cache mal ses intérêt dans cette affaire. Il a ainsi trouvé une bonne opportunité pour punir sa base qui, selon la trahison émanant de son entourage, l’a désavoué avec son patron (Kabila), au profit d’Antipas Mbusa Nyamwisi. C’est donc pour avoir échoué « d’instrumentaliser » le Kyaghanda au service du pouvoir en place que Julien et Kabila s’emportent contre la communauté Yira.

La tribu YIRA/NANDE est considérée par la « kabilie » comme une tribu hostile à son pouvoir; il faut donc l’étouffer par tous les moyens. Aussi,les rares Nande qui rôdent autour de Kabila ne sont important que dans la mesure où ils peuvent être utilisés pour anéantir leurs frères de communauté, les « Bayira ».

Coincé par des appels, l’Administrateur du Territoire de Beni a clairement avoué la pression qu’il a subie du Gouverneur de province lorsqu’il lâcha en ces termes: «demandez au Gouverneur, moi j’exécute les ordres».

Dans une réunion qui vient de se clôturer à Goma, le gouverneur Julien Paluku Kahongya (qui sait voir l’ombre de Mbusa Nyamwisi partout) a fait savoir à ses disciples que cette structure (le Kyaghanda) est contrôlée par Mzee Antipas et que la bloquer c’est le bloquer aussi. Mais, en réalité, c’est parce que le Kyaghanda a refusé d’adhérer dans le jeu antipatriotique du régime de Kabila que Julien Paluku s’est résolu de sacrifier sa communauté. D’après des informations vérifiées dans l’entourage de ce Gouverneur, le pouvoir aurait déjà réussi à empocher le Kyaghanda-Kinshasa et le Kyaghanda-GOMA. Ainsi, la résistance de Kyaghanda-Kikulu à se laisser faire le pousse-t-elle à soupçonner l’influence de Mbusa Nyamwisi (que lui et Joseph Kabila redoutent tant) sur cette structure.

Julien Paluku rougit de colère aussi du fait d’avoir perdu son ascendance sur les Maï-maï Mazembe (le fruit de son initiative personnelle) qui ont levé le talon contre lui depuis qu’il (Julien Paluku) a préféré signer des accords avec le NDC-rénové pour une coalition avec les hommes de KAKOLELE alliés au M23.

Une autre raison d’emportement du gouverneur de province et le groupe de Vahamwiti, Mughole, Yereyere avec leurs suites est le fait que l’organisateur de la conférence de Kasindi se trouve le président local du Kyaghanda, l’Ingénieur Kambale Nzangi Josué, frère cadet de l’Honorable Butondo Muhindo Nzangi, qu’ils considèrent comme leur ennemi juré.

Bref, le Gouverneur Julien et ses adeptes acquis au profit du pouvoir de Kabila ont consenti à faire saboter la structure qui porte pourtant tout leur électorat uniquement pour leurs intérêts politiques égoïstes. La communauté a pris bonne note et attend les fossoyeurs au tournant. Et c’est pour bientôt.

Issa Kakule
Goma.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *