Le Mai-Mai SARAJEVO KAKULE arr

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Jeudi 20 mars 2008 dans la soirée,  les Fardc  de la Section Butuhe-Vurondo sous le  commandement du Major FREDDY, se sont félicités d’avoir  réalisé un coup de filet dans la lutte contre les milices et les groupes armés qui sèment l’insécurité dans la partie Nord  de la ville de Butembo.
 
En effet, les Fardc ont réussi à mettre la main sur le deuxième chef Mai Mai appelé  communément SARAJEVO, ou SALA ŒUVRE, mais de son vrai nom KAKULE MUKOMERWA ALIAS.  Ce dernier était un proche collaborateur de l’ancien chef Mai-Mai LOLOKO KOPOKOPO, tué par les Fardc il y a déjà plus de deux ans.
 
SARAJEVO est accusé d’avoir commis des exactions sur les populations civiles dans les localités de Vurondo et  de Vihya à plus ou moins 24 Km au Nord-Ouest de la Ville de Butembo.
 
Homme du terrain, SARAJEVO avait plusieurs fois échappé aux traquenards des Fardc. Il a fallu la collaboration des habitants du coin qui connaissent bien le terrain pour appréhender le Mai-Mai le plus recherché dans le territoire de Beni.
 
Au passif de Sarajevo figure en première position l’abattage ou  l’extermination des vaches dans les fermes de la région au point le prix de la viande a déjà pris l’ascenseur  dans la ville de Butembo où 1 Kg de viande de bœuf se vend à 1500 FC soit environ 3 US$.
 
Apres son arrestation, SARAJEVO a été conduit à Goma pour y répondre de ses actes criminels devant l’auditorat militaire de la 8ième Région militaire à Goma.
 
Si l’arrestation de SARAJEVO a réjoui la population de Vurondo et de ses environs, son incarcération à Goma n’inspire aucune confiance dans la suite des événements. L’existence des Faux Mai Mai qui seraient une branche du CNDP de Nkunda est ce qui pousse la population de Vurondo à se demander si SARAJEVO n’est pas retourné là d’où il était venu ?  Aux autorités judiciaires et Militaires  de Goma de lever le doute et la suspicion en traitant le cas de SARAJEVO de manière exemplaire!  Ensuite, la paix ne reviendra dans la région que quand les militaires, les policiers  incontrôlés et impayés arrêterons de vendre armes et minutions aux Mai-Mai qu’ils pourchassent par après. La collaboration des habitants de Vurondo dans la capture de Sarajevo est une stratégie à adopter pour continuer le nettoyage de la région des armes et munitions de guerre.
 
PHILIPPE MAKOMERA
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *