Militants de Lucha à la tête des manifestations de ce 30/11/2017 à Kasindi

Le Maire de la ville de Beni pris au revers par la LUCHA

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

*REPONSE URGENTE DELA LUCHA AUX PROPOS DISCOURTOIS DE MONSIEUR LE MAIRE DELA VILLE DE BENI CE JEUDI MATIN SUR LES ANTENNES D’UNE RADIO LOCALE SUR LES ÉVÉNEMENTS DE L’HEURE EN VILLE DE BENI.*

On comprend finalement pourquoi la solution au problème des massacres à BENI tarde à venir, c’est parce que les autorités locales savent la vraie vérité mais ont avalé les sachets pour l’exprimer,
notamment vous monsieur LE MAIRE NYONYI BWANAKAWA car c’est vraiment ridicule que vous n’ayez pas encore compris que la souffrance de vos administrés a dépassé la limite. Vous devriez apprendre à coopérer avec votre peuple pendant les moments difficiles comme celui-ci et non être premier à le terroriser.


Comment pouvez-vous faire semblant de ne pas comprendre que partout au monde à des situations pareilles le soulèvement populaire a toujours eu lieu, si jamais vous restez incapable de vous adapter aux pressions populaires en cours, au lieu d’accuser toujours votre propre base, voire même la communauté qui vous a vu grandir. Vous feriez mieux de démissionner au lieu de pleurnicher jour et nuit, ce qui risque de vous exposer à une maladie et des conflits inutiles avec votre base, peut-être faut-il vous rappeler ici qu’à travers vos propos de ce matin, tout le monde a compris que c’est vous qui êtes à la base des arrestations de certains notables de la ville de Beni qui vous reprochaient les mêmes faits; ils croupissent maintenant injustement en prison, tel que nous le constatons dans la personne de Kalimuli et celle de Kizerbo. Vous avez dit que les autres vont suivre pour l’unique raison qu’ils veulent absolument que la vérité sur les tueries de BENI soit connue par tous pour qu’on en finisse une fois pour toutes.


Monsieur le maire, pourtant les autres autorités qui ne sont pas de notre milieu disent que « eza bino na bino » (vous vous entretuez vous-mêmes), on comprend que c’est ce que vous voulez que les autres retiennent de ce qui se passe ici, détrompez-vous! Car jamais un peuple ne peut accepter de se faire victime jusqu’à croupir dans une souffrance aussi atroce que celle que nous vivons actuellement. Nous avons perdu nos frères et sœurs dans la douleur et vous nous promettez la prison!? Merci. Le peuple prend acte et vous prendra pour responsable de tout ce qui pourra suivre. Vous avez ordonner à la Police Nationale Congolaise de tirer les balles réelles sur les petits écoliers qui ont séché les cours pendant qu’ils rêvaient devenir aussi grand que vous demain, retenez que cela constitue une violation grave de Droit de l’homme et un crime contre l’humanité. Vous devriez vous attendre à en subir toutes les conséquences judiciaires tôt ou tard. Depuis que vous avez condamné vos soi-disant auteurs des massacres, qu’avez-vous changé sur les massacres à répétion ?


Monsieur le maire, certainement que vous allez trainer vos frères en prison inutilement comme dit dans votre message d’aujourd’hui, en stipulant que les marches spontanées qui se font à Beni cachent une main invisible, mais la LUCHA vous dit « non », monsieur, détrompez-vous!


– ça fait mal quand un père de famille meurt en laissant dernière lui toute une famille sans espoir,
– Ça fait mal quand on apporte plus de 15 enfants dans la brousse sans qu’ils retournent ,
– Ça fait mal quand on se déplace de sa maison pour devenir locataire dans sa propre ville ,
– ça fait mal quand on achète un véhicule puis on le brûle sans aucun remboursement même si on est assuré ,
– ça fait mal lorsque les écoles du pays fonctionnent normalement et non chez vous ,
– ça fait mal ,
– ça fait mal ,…


Mais vous, vous accusez vos frères et vous les mettez en prison, et c’est ce qui est idéal pour vous au stade actuel, vraiment, vraiment, vraiment ??? Revenez au bon sens! faut-il que l’on vous rappelle ici que le combat du peuple pour que les tueries cessent chez nous n’est pas contre vous? Mais plutôt contre les autorités nationales et celles internationales qui ne veulent pas en finir une fois pour toutes.?


Monsieur le maire, où sont les chars de combats de la républiques?
Où sont les avions de chasses, les avions de guerres de l’armée congolaise? Où est la diplomatie ou le plan humanitaire pour votre ville sinistrée?
Les parents et les enfants sont meurtris, et vous ne voulez pas que l’on en parle? Ne dit-on pas que la solution est vraiment militaire et non la prison à vos frères et l’inaction des complices? Voilà ce qui nous pousse au grand soulèvement populaire, et il n’y aucune main invisible derrière ça! …


Nous vous appelons à la coopération avec votre peuple, monsieur le maire, nous vous aimons, voilà pourquoi nous avons ce grand courage de vous dire la vérité en tant que compatriote.

« VITAM IMPEDERO VERO », Comme disait le cardinal MALULA.

Pour la LUCHA
Sé la cellule de communication
Contact :+243975619005
E_mail: luchabeni@gmail.com

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*