Le pont Semuliki écroulé, la route Kasindi – Beni coupée

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Depuis ce 02 janvier 2017, la route réliant l’axe Beni- Kasindi se trouve rompue au niveau de la rivière Semuliki, dont le pont a cédé sous le poids d’un camion marque Actros appartenant à un opérateur économique communément connu sous le nom de MUPIRA. Cet accident a fait chuter le camion jusque dans les eaux de la rivière.

 camion Actros de MUPIRA dans les eaux de Semuliki photo BLO par Georges NOKO

camion Actros de MUPIRA dans les eaux de Semuliki
photo BLO par Georges NOKO

Vu l’importance de la route Kasindi – Beni pour la fourniture commerciale de l’espace de Benilubero, l’ébranlement du grand pont Semuliki intervient comme un autre coup très dur pour les habitants de cette région dont la respiration économique dépend avant de son ouverture aux pays de l’Afrique de l’Est, particulièrement par l’usage du poste frontalier de Kasindi (Lubiriha). En effet, c’est par cette frontière que les commerçants de Butembo et de Beni importent chaque mois des milliers de containers de marchandises dont se ravitaillent généralement plusieurs provinces du pays, et spécialement celles de l’Est. Car, c’est à juste titre que la ville de Butembo, qui est le principal centre de distribution des produits importés dans l’Est du pays, est appelée la « capitale commerciale de la République Démocratique du Congo ».

Entretemps, il y a lieu de craindre que les groupes des tueurs armés, qui ont fait du territoire de Beni un abattoir humain, profitent de l’enclavement provoqué par cet accident pour intensifier leurs activités terroristes (massacre et enlèvement) dans cette extrémité est du territoire de Beni, tout en transformant la frontière de Lubiriha en leur réservoir d’approvisionnement; car une telle ambition a toujours fait partie des préoccupations majeures de tous les différents groupes armés qui choisissent le Graben et le secteur de Rwenzori pour maquis.

Le Gouvernement congolais devrait faire diligence pour réhabiliter ce pont afin de ne point laisser dans l’incertitude la vie d’innombrables citoyens dont l’économie dépend de l’usage de ce tronçon Lubiriha (Kasindi) – Beni, qui marque le point terminal de la plus grande partie d’importation que le pays reçoit de l’Asie et de l’East Africa Community.

Jules Kahindo
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *