Le secret de fortune de Kabila mis à nu: Un seul homme (et sa famille) avec toutes les ressources du pays dans sa poche!

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Le président Kabila au cours d'une réunion photo BLO par Georges NOKO

Le président Kabila au cours d’une réunion
photo BLO par Georges NOKO

L’affaire de « Panama Pappers » avait des données qui ont scandalisé tous les congolais digne de ce nom, dans la partie de son rapport qui rendait compte du détournement des richesses de la RD Congo par le président Joseph Kabila et sa famille. Mais aujourd’hui, la publication des enquêtes de Bloomberg, une agence de presse américaine spécialisée dans les questions économiques, fait assez comprendre que Panama Pappers n’avait rendu qu’une ombre légère d’un empire des prédateurs qui ont pris en otage la vie et la potentialité économique de toute une si grande Nation qu’est la République Démocratique du Congo.

En effet, à en croire le rapport de Bloomberg, la seule famille biologique du président Kabila « a mis en place un réseau international d’affaires » avec des participation dans « 70 entreprises au moins », en sorte que « sa femme, ses deux enfants et huit de ses frères et sœurs contrôlent ainsi plus de 120 permis d’extraction d’or, de diamants, de cuivre, de cobalt et d’autres minerais » à travers la République Démocratique du Congo.

Quoi de plus choquant que ça!!!… Et Kabila, s’appuyant sur sa famille politique, continue de narguer les opinions aussi bien nationales qu’internationales par des faux arguments de manque de finance nécessaire pour l’organisation immédiate des élections dans le délai constitutionnel. Entretemps, le pillage des ressources naturelles et du trésor public se poursuit, et la misère du peuple s’alourdit du jour au jour: pas de route, pas d’hôpitaux, pas d’école viable, des fonctionnaires publiques mal ou même pas payés, populations entières réduites à la mendicité car forcées à vivre dans des conditions où elles ne peuvent plus travailler (déplacées sans cesse par des guerres d’usure, des massacres et insécurité de tous genres) ou alors perdant leur énergie à travailler pour des prédateurs et des pilleurs…

Malheureusement cet empire de prédation a imposé son système dans la gestion de toutes les entreprises publiques et dans celle des institutions. La manière dont le gouvernement est en train de gérer les affaires en donne suffisamment la preuve: chaque Ministre, chaque autorité hiérarchique fait en sorte que les services publiques se trouvant à leur portée au nom de l’Etat convergent plutôt vers les intérêts exclusifs de leurs familles respectives (biologiques d’abord, et politique ensuite). Savoir se conformer à ce système devient l’unique garantie de longévité et de subsistance dans la sphère dirigeante pour quiconque y aspire.

Ainsi, peut-on comprendre comment et pourquoi un « Matata Ponyo », par exemple, a pu passer de longs jours possibles à la primature de la RD Congo. Il a su accorder ses violons au rythme du système prédateur, en sorte que même au moment de sa démission stratégique, il avait encore la main libre pour réajuster sans honte ni effroi le repositionnement de ses membres de famille (biologique et politique avec celle de son patron) au niveau de toutes les entreprises publiques du pays, tel qu’on peut le découvrir dans la mise en place ci-dessous reprise:

ORDONNANCE PRESIDENTIELLE PORTANT NOMINATION DE MANDATAIRES PUBLICS DANS LES REGIES FINANCIERES ET CERTAINES ENTREPRISES PUBLIQUES en date du 11 Novembre 2016 ( de 16/088 à 16/096) No Entreprises Publiques Mandataires nommés par Ordonnance Présidentielle

DGDA (ex. Ofida)
1. DG : Mr Déo RUGWIZA MAGERA
2. DGA : Mr KONGOLO KABILA
3. DGA : Mr NZUKA MAPENGO

DGRAD
1. DG : Mme SAMBI KIKUTWE
2. DGA : Mr David MUHINDO NGWALANGWALA
3. DGA : Mr MBOKOSO NSELE

Direction Générale des Impôts (DGI)
1. DG : Mr SELE YALAGHULI
2. DGA : Mr NGOY YAV NZAM
3. DGA : Mme Lilie MUVOVA BONDO

TRANSCO
1. PCA: Mr Remy KACHOKO
2. DG:Mr Michel KIRUMBA
3. DGA: Mr Andrew-John MBONGI

OGEFREM
1. PCA : Mr Jemsi MULENGWA
2. DG : Mr Anatole KIKWA MWAYA
3. DGA : Mr India IDI OMARI

DIRECTION GENERALE DE L’AUTORITE DE REGULATION ET CONTROLE DE L’ASSURANCE “ ARCA”
1. PCA : Mr Bienvenu LIYOTA
2. DG : Mr Eric MBOMA
3. DGA : Mr Alain KANINDA NGALULA

Fonds pour la Promtotion de l’Industrie (FPI)
1. PCA: Mr KABWE MWEHU LONGO
2. DG: Mr Patrice KITEBI KIBOL – MVUL
3. DGA: Mr KASEMBE OMANGA

Office Congolais de Contrôle (OCC)
1. PCA : Mr Placide TSHISUMPA TSHIAKATUMBA
2. DG: Mr RISASI TABU WA N’SIMBWA
3. DGA: Mme Isabelle KASONGO

DIRECTION GENERALE DU GUICHET UNIQUE
1. PCA: Mr Samuel SIMENE wa SIMENE
2. DGA: Mr Adelard MATATA MWAMBA

Dans l’armée, les services de renseignement et de sécurité, c’est pareil et même pire, car dangereusement inondés des étrangers anti-congolais.

Dans ces conditions, quoi de bon pourrait-on espérer encore du règne de tels imposteurs? Où se trouve la part d’autres congolais? Trop c’est trop! Les congolais devraient se lever dès maintenant pour que ces bévues ne continuent plus au-delà du 20 décembre 2016.

Car l’unique raison qui motive l’accrochement au pouvoir de monsieur Kabila et son cercle, c’est exclusivement ce goût grandissant qu’ils ont pris dans la prospérité de leur système prédateur. Ils ont peur de se voir dépouiller de ces richesses mal acquises au détriment du peuple congolais. Voilà pourquo ils n’ont pas droit à un seul jour supplémentaire par rapport à l’expiration de leur mandat au 19 décembre prochain.

Bin Saleh WAPAMBA
KINSHASA

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *