Les bandits à main armée font rage à Butembo

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
PROVINCE DU NORD-KIVU
VILLE DE BUTEMBO

GROUPE INTERSYNDICAL DES GALERIES ET CORPORATIONS DE BUTEMBO
Contact (+243) 814 488 886 / 975 559 909 / 997 130 838

MEMORANDUM DES OPERATEURS ECONOMIQUES FACE A L’INSECURITE EN VILLE DE BUTEMBO

VilledeButemboapercubest00

Une vue sur la ville de Butembo

Depuis un certain temps, la population de Butembo et plus particulièrement les opérateurs économiques sont la cible des inciviques, porteurs d’armes blanches et à feu. Ceux-ci opèrent nuitamment sans être inquiétés par qui que ce soit.

Le cas le plus récent est celui de Mr Kambale Kighoma Jean de Dieu alias King ainsi que l’épouse de Mr Kasereka Kikala Séguin agressés aux environs de 1 heure de ce samedi 25 mars 2017, tous habitant en cellule Visogho, Quartier Vutetse, commune Kimemi, en ville de Butembo et œuvrant au sein de la galerie Licho Moya. Les agresseurs constituent un groupe de plus de 30 personnes et opèrent pendant plus d’une heure sans aucune assistance des victimes. Pendant les opérations, les numéros vers de la police restent fermés, mais peu après, ils redeviennent fonctionnels.
Il sied de noter que la nuit de samedi à dimanche 17 mars 2017, les bandits similaires ont opéré en cellule Katsya, Quartier Vutetse, Commune Kimemi. Ils ont opéré chez Muhindo Nguomoya, chez Paluku Kinyeo et dans beaucoup d’autres ménages. D’autres cas similaires sont également signalés très régulièrement en commune Mususa et Bulengera au cours de ce mois de mars.

Notre inquiétude est de constater que ces bandits opèrent dans une ville où sont actifs les services spécialisés de sécurité (ANR, PNC et FARDC) mais sans être identifiés ni traqués par ces derniers. Pourtant, les opérateurs économiques sont en train de payer les taxes et impôts, mais en contre partie, ils ne sont pas sécurisés. Bien au contraire, ils deviennent de plus en plus la cible principale de ces malfrats.

A cet effet, les opérateurs économiques réunis au sein du Groupe Intersyndical des Galeries et Corporations de Butembo demandent aux autorités locales de s’occuper davantage de leur sécurité et menacent d’entrer en grève suivie de la suspension de payement des impôts, taxes et redevances si pareille situation se manifeste encore une fois.

Fait à Butembo, le 25 mars 2017
Pour le Groupe Intersyndical des Galeries et Corporations de Butembo
Voir liste en annexe

Vu pour approbation de la Coordination urbaine de la Société Civile de Butembo

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *