LES EGORGEURS PROFITENT DE L’EBOLA POUR INTENSIFIER LES MASSACRES A BENI

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Depuis plus d’une semaine, tous les caméras sont tournées à Mangina et ses environs, dans le territoire de Beni, où le virus Ebola a élu domicile depuis le mois dernier. Des équipes du gouvernement mais aussi des organisations de la Communauté internationale, notamment de l’OMS, ont été déployées dans la région pour mener une guerre sans merci à cette épidémie. Certes, d’après le dernier rapport du gouvernement du 09 août 2018 il y a des cas nouveaux qui se sont avérés positifs. Mais somme toute, les résultats sont encourageants !


Dans un tel contexte de panique et de peur généralisée, on s’attendrait à ce que ceux qui ont pris l’option d’éradiquer la population de cette région de la surface de la terre se retirent et mettent fin à leur génocide, de peur d’être contaminés ! Hélas, non ! Bien au contraire ! En une semaine, ils ont multiplié des attaques et le bilan est horrible. Il n’y a que quelques jours depuis que nous signalions le kidnapping de plusieurs personnes à Beni. Malgré les différentes alertes, 14 parmi ces victimes ont été retrouvées morts dans la périphérie de la ville de Beni juste deux jours plus tard.
Dans cette nuit de ce vendredi 10 août au samedi 11 août 2018, une nouvelle incursion très meurtrière des inciviques présumés être des ADF a ciblé la localité de Mayimoya, sur l’axe qui relie Beni au sud de l’Ituri. Les assaillants ont amorcé leur opération vers 19 heures et ont poursuivi en toute sérénité leur besogne jusqu’aux environs de 3 heures du matin.
Le bilan provisoire rendu public ce matin est déjà assez lourd:
– 6 morts, dont quatre mamans et deux jeunes garçons;
– 39 personnes enlevées dont 12 femmes, 16 hommes et 11 enfants;
– au moins 88 chèvres emportées etc.


Or, sur le plan national, les opinions sont dans l’éphorie de la désignation par Monsieur Kabila de son dauphin. Pendant que toute l’attention est attiré sur Kinshasa, tout le monde semble alors être distrait. Joseph Kabila en profitera pour exécuter son plan le plus intime: « Je présente un dauphin mais je reste président ». C’est sur base d’un chaos planifié que Kabila compte réaliser ce rêve. Il a déployé des ex-M23, des FDLR et autres mercenaires obtenus d’un peu partout pour exécuter cette ambition. C’est avant la région de Beni et l’Ituri qui subissent les avant-goûts de ce plan machiavélique. Le rebondissement des massacres à Beni en fait partie.


Des amples détails sur le déploiement des troupes clandestins terroristes de Kabila vous seront fournis dans les prochaines éditions.

Kyakimwa Jeanne d’Arc
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*