Les Jeunes de Vukula protestent contre l’insecurit

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Depuis le double assassinat de Mr. Muhindo KITARA de la Cellule KITINGU et Mr ASI ADOUZE de la Cellule Biondi, deux cellules du Quartier VUKULA séparées par une avenue, la jeunesse de ce coin de la ville de Butembo est mobilisée pour la recherche des tueurs qu’elle voudrait mettre hors d’état de nuire. Le choc du double assassinat de leurs camarades a comme résultat le début d’organisation d’une riposte collective à l’insécurité entretenue par des bandes des tueurs.
Le premier fruit de cette organisation collective du Quartier VUKULA est la découverte hier Mercredi 28 Avril 2010 d’une cache d’armes et des tenues de la Police Nationale Congolaise au Quartier VUKULA même. La mèche est venue de l’enfant du tueur présumé. Le lieu de la révélation est la source du Quartier VUKULA. Selon la convention sociale à la source, celui qui arrive le premier, puise l’eau le premier. C’est ainsi qu’on voit des longues files devant une source ou un puits d’eau. Mais comme on dit, tel père, tel fils, l’enfant du tueur a voulu doubler d’autres enfants qui étaient arrivés avant lui. Comme on pouvait s’y attendre, ce qui devait arriver, arriva, à savoir, une bousculade et un échange des paroles avec cet enfant téméraire qui ne voulait pas respecter la convention sociale en vigueur à la source. Remis à sa propre place, l’enfant du tueur a menacé les autres enfants qu’il voulait doubler en ces termes : « muna nionea, mutaona ! Hamujui Baba yangu iko na bunduki, anaweza kuwatosha pumzi … ». Par ces paroles dans un quartier encore sous le choc des armes, ces paroles d’un enfant aux autres enfants a vite fait le tour du quartier. A la minute, un groupe des Jeunes est arrivé à la source. La décision était prise d’accompagner l’enfant jusqu’au domicile du papa armé pour en savoir plus. Comme on dit, la vérité est dans la bouche des enfants ! La fouille de la maison par les jeunes s’est soldé par la découverte de deux chargeurs avec cartouches, plusieurs effets militaires, notamment des tenues de la Police Nationale Congolaise, une paire des bottines, etc. Malheureusement, le papa armé avant déjà pris fuite. Toutes les informations prises, il s’est révélé que ce tueur présumé était un locataire de la maison qui est arrivé au quartier il y a quelques mois en provenance de Goma. Surprise ! Rouges de colère, les jeunes du quartier ont mis le feu sur les 3 maisons de la parcelle du tueur présumé.
Au même moment, ave le concours de la population, le maire de ville avec ses services spécialisés venait de mettre de mettre la main sur plusieurs suspects, notamment 3 arrêtés dans le Quartier MUTIRI, et 2 dans le Quartier KATWA, en Cellule Vitsayi, tous avec armes et minutions de guerre. Un de ces cinq malfrats était comme le tueur présumé de VUKULA, venu de Goma. Les 4 autres malfrats étaient des militaires issus du fameux mixage, et ils étaient venus Sud de Lubero. Interrogés, les voisins de quartier de ces malfrats ont rapporté que ces locataires qui se faisaient passer pour des civils étaient tout de même étranges. Ils passaient la journée à dormir au point qu’on se demandait quel travail ils faisaient derrière des portes toujours fermées. Leur arrestation a tout révélé : Ils dormaient la journée pour opérer la nuit.
Les Jeunes de VUKULA sont ainsi descendus à la mairie pour demander que le Maire leur livre tous ces tueurs arrêtés pour correction populaire. Pour marquer leur présence et leur colère, ces derniers ont allumé le feu devant la porte de la mairie de Butembo. Quand le maire a voulu présenté les malfrats à la foule massée devant son bureau, un jet des pierres en direction des malfrats a crée la panique au point que la présentation des malfrats a été écourtée. La foule demandait la lapidation des malfrats capturés pour servir d’exemple à ceux qui se cacheraient encore en ville. Les policiers et militaires ont empêché cette lapidation corrective d’avoir lieu en dispersant la foule en colère vers 18h00. Mais les Jeunes de Vukula ainsi que tout Butembo attendent de savoir le sort des malfrats!
.
Tembos Yotama
Butembo
©Beni Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *