LES MAI-MAI NDC-RENOVE OCCUPE PLUS D’ENTITE A LUBERO

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les Mai-mai de Nduma Défense of Congo Rénové continuent à conquérir davantage du terrain dans le territoire de Libéro. Le samedi dernier, vers 16h30, ils ont marqué leur progression à Mabambi, une localité située à environ 38km de la ville de Butembo. Dès lors ces Mai-mai se sont installés dans cette entité, ayant à leur disposition des armes lourdes, des armes légères et des machettes.

La population en panique a commencé à se déplacer massivement vers d’autres localités encore non envahies par cette milice. Partout où ces derniers installent leur règne, c’est une terreur totale que les civils ordinaires ne peuvent pas supporter.

Il est vraiment curieux de constater que tout se aussi facilement pour ces inciviques qu’on aurait l’impression que le gouvernement a cédé son autorité aux dites forces négatives. Le NDC se présente de plus en plus comme une force de réserve du pouvoir en place.

Dans bien des endroits les FARDC, l’armée gouvernementale, a préféré de laisser libre cours aux Mai-mai NDC en progression. Souvent ce sont des unités de FARDC qui leur cèdent le terrain en abandonnant leurs positions en leur faveur, après leur avoir livré d’armement dont ils ont besoin pour continuer à semer la désolation parmi les paysans.

Que dire alors, quand l’armée du gouvernement doit armée des miliciens contre la population civile? N’est-ce pas là une autre façon d’organiser les massacres, pillages et destruction des innocents? La plus grande ironie dans cette situation c’est que lesdits miliciens, forts de l’armement dont ils ont été dotés, soumettent également des militaires qui veulent pas collaborer à leur bévues à la même corvée que les civils.

La désolation que sèment les combattants de NDC-Rénové à travers le territoire de Libéro démontre une nette complicité des autorités officielles qui ne veulent pas rétablir l’autorité de l’État dans le milieu, abandonnant ainsi la population à son malheur. Car aucun effort n’est fourni par les au rites pour ramener les FARDC à déloger ces miliciens qui occupent la colline de Muhola depuis un certain temps.

Justin Kambale

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *