Les parlementaires debout de FURU arrêtent un bandit armé appelé «AMANI »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Dans la nuit du 15 au 16 avril 2012, Trois bandits armés qui opéraient au Quartier FURU ont été mis en déroute par les parlementaires debout de FURU. Une fois mis au parfum de la présence des malfrats dans leur quartier, les parlementaires avaient activé leurs sms pour reveiller tout le quartier. C’était vers 00h. En quelques minutes, les parlementaires étaient debout et se dirigeaient tous vers le lieu du crime. Arrivés au lieu du crime, les parlementaires avaient quadrillé la zone. Se sentant traqués, deux des trois bandits avaient réussi à s’échapper.  Mais le troisième était tombé dans le filet des parlementaires debout. Il n’avait aucune identité sur lui. Lors de son interrogatoire, il laissera entendre qu’il s’appelle AMANI (LE0 ?) né en 1982.

aaaaabanditdebout00

Les parlementaires l’avaient gardé toute la nuit durant en dépit des tentatives d’enlevement des policiers en patrouille. Les Parlementaires avaient voulu le remettre au Commandant Ville de Butembo, à savoir, le Colonel Blaise DIMUNDU, pour s’assurer de son jugement et de son incarcération mais aussi pour que la police ne dise plus jamais que les parlementaires qui arrêtent les bandits et les remettent à la police sont une menace à la sécurité de la ville. 

aaaaabanditfoule00

Le Matin le Colonel DIMUNDU enverra des policiers pour libérer le bandit AMANI du cachot du Parlement de FURU. Selon ces policiers, le bandit AMANI serait un des prisonniers qui s’étaient évadés dernièrement de la prison centrale de Butembo- Kakwangura.

aaaaaabanditpolice00

Tembos Yotama

Butembo

©Beni-Lubero Online

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *