L’objet de la mission du Gouverneur du Nord-Kivu à Nairobi: recrutement des rebelles!!!

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Un gouverneur en mission secrète à Nairobi

Un gouverneur en mission secrète à Nairobi

L’absence de Monsieur Julien Paluku Kahongya, le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, de son poste à Goma se prolonge déjà sur au moins trois semaines. L’autorité provinciale avait quitté Goma pour Nairobi (Kenya) par une autorisation de déplacement mentionnant officiellement le motif des soins médicaux. Après avoir passé environ deux semaines à l’étranger, Julien Paluku organisa tout de même un saut à Goma et Kinshasa, seulement pour une durée de trois jours, puis s’en retourna. Il était venu faire le rapport préliminaire de sa mission secrète à son patron (Joseph Kabila) tout en profitant de se ravitailler dans la caisse du trésor public dont il a la clé.

Entretemps, les fonctionnaires du Gouvernement provincial totalisent déjà un retard de deux mois de non paiement de leurs salaires. C’est de là que découle, dès lors, de nombreuses spéculations. Aussi certaines personnes ont cru à tort que le Gouverneur serait en fuite pour s’évader de nombreux problèmes qui lui cassent la tête dans sa province.

Aujourd’hui les investigations de BLO ont déniché toute la vérité qui se cache autour du séjour prolongé de Julien Paluku à Nairobi. C’est quelque peu un scandale, mais nos services sont obligés de le révéler au public pour le bien suprême de notre peuple et de la Nation.

En effet, le Gouverneur de la province du Nord-Kivu continue à séjourner à Nairobi dans le cadre d’une mission secrète à plusieurs portées:

Mise au point avec l’ex-M23

Le Gouverneur a une mission d’extrême urgence lui confiée par le président Kabila. Il s’agit de parachever la planification de déstabilisation de l’Est du Pays en utilisant le potentiel de l’ancienne rébellion du M23 en alliance avec des marionnettes qui ont été acquises à cette cause parmi des figures issues des groupes armés du grand Nord-Kivu. Nairobi a été estimé comme un endroit assez sécurisé pour abriter et contenir le secret de la retrouvaille de Julien Paluku avec Kakolele, Richard Bisambaza et John Tshibangu. Car, les rencontres similaires que ce gouverneur organisait jadis lors de ses passages à Beni et/ou à Butembo ne tardaient pas à se faire découvrir aussitôt.

Le grand complot en cours pour empirer la désolation à l’Est de la RDC se tient au niveau des Appartements Daikyo/Chania, où Julien Paluku lui-même est logé au dernier niveau à son numéro A5. C’est là qu’il tient sa messe noire en compagnie de Bisambaza, un colonel déserteur des FARDC devenu un des acteurs principaux des massacres de Beni, de Kakolele Bwambale l’homme de course du pouvoir en place à Kinshasa au service des désastres dans l’Est de la R.D. Congo, et de John Tshibangu, un colonel déserteur des FARDC toujours permanents dans les programmes des rébellions pro-rwandaises qui déstabilisent le pays à partir de l’Est.

Le pire de tout, c’est le recrutement des mercenaires terroristes!

L’emplacement de Nairobi présente un autre avantage pour la réunion du cercle pro-gouvernemental du projet de déstabilisation de la R.D. Congo: C’est sa proximité avec l’environnement du monde terroriste de la corne de l’Afrique qui balaie l’Afrique de l’Est à partir de la Somalie et autres milieux musulmans. Malheureusement, c’est à ces terroristes que le pouvoir de Joseph Kabila porte envi. Julien Paluku et ses collaborateurs ci-dessus épinglés sont en pleine campagne de recrutement des terroristes dont Kabila a besoin pour installer la terreur dans la ville de Kinshasa et dans d’autres villes bien ciblées à travers le pays, avec un penchant particulier sur les agglomérations se trouvant dans sa partie Est. Le projet de recrutement des terroristes par l’entreprise politique de Kabila n’est pas un fait nouveau dans le répertoire de publications de Benilubero Online qui reconnaît avoir maintes fois alerté les opinions à ce sujet.

N’en déplaise à ceux qui, par fanatisme ou excès de confiance, se douteraient de la véracité d’une telle mission criminelle dans le chef d’un Gouverneur de province sous l’impulsion du chef de l’Etat lui-même! Car une réalité demeure incontestable: toutes les preuves de ses séances de travail avec les criminels ci-dessus cités à l’adresse susmentionnée à Nairobi/Kenya apportent une confirmation irréfutatables à ce sujet. Le peuple congolais en général, et celui du Nord-Kivu en particulier, devrait tirer toutes les conséquences qui s’imposent de ces faits, en vue de définir un mode de comportement approprié pour défier sans délai un tel projet satanique.

Dan Joël SHUKURU
Correspondant de BLO à Nairobi

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comments

  1. By a

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *