L’Université de Boston immortalise le Père Vincent MACHOZI en instaurant une bourse d’étude portant son nom

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Père Vincent Machozi, président mondial de la communauté Nande lors d'une conférence photo BLO par Justin

Père Vincent Machozi, président mondial de la communauté Nande lors d’une conférence
photo BLO par Justin

Le 20 mars 2016, vers 23 heures, le Prêtre Assomptionniste Congolais Révérend Père Vincent MACHOZI, âgé de 51 ans, s’éteignait sous le courroux du feu de l’arme des bourreaux de sa communauté dont la lutte pour la libération était devenue la plus haute préoccupation de sa vie, et dont il a voulu partager, par solidarité et par amour, le sort jusqu’au bout.

Sa Nation (la R.D. Congo), gisant sous l’ombre épaisse émise par la prospérité d’un règne enraciné dans les anti-valeurs, tarde à reconnaître dans le feu président mondial de la communauté Yira-Nande un « héros » digne d’éloge et d’immortalisation. Voilà pourquoi, même les efforts à exiger que justice soit rendue à sa mémoire sont systématiquement torpillés par les dirigeants de son pays.

Cependant, la noblesse de la lutte pour la justice et la paix, qui a coûté au père Vincent Machozi le prix du sacrifice de sa propre vie, est exaltée jusque bien au-delà des frontière de son pays natal. Aussi, pour se conformer aux us de l’histoire, l’Université de Boston, qui a palpé les profondeurs des inspirations de ce héros, a voulu rappeler devant tous l’obligation de s’acquitter du devoir de mémoire en l’endroit d’une telle personnalité exceptionnellement distinguée en dignité. L’ayant connu comme Etudiant en son sein, l’Université de Boston a donc appris à connaître le Père Vincent plus que sa propre famille congolaise.

L’éloge de cet illustre défunt, tel que chanté par ses collègues et encadreurs de l’Université de Boston, est une invitation universelle, mais avant tout à l’intention de la Nation congolaise, à rendre hommage au courage et à l’héroïsme de celui qui a dû suspendre tous les rêves du bien-être personnel (son projet du Doctorat et autres projets personnels) pour revenir compatir avec ses frères croupissant sous le joug des violences et des massacres, jusqu’à verser son sang pour leur libération. Le lien ci-après révèle le degré de passion dont s’enflamme l’Université de Boston au souvenir de son illustre Etudiant: http://www.bu.edu/bostonia/fall16/vincent-machozi-congo-machozis-calling/

Aussi, l’a-t-elle jugé digne d’être immortalisé par l’instauration d’une bourse d’étude de cette université qui portera désormais son nom. Oui, il y aura maintenant une bourse d’étude « Vincent Machozi », dont la condition majeure d’accession consistera à se ranger dans l’exploration du domaine cet héros était tant passionné, à savoir « l’édification de la Justice et de la Paix ».

Que de motif pour adresser à l’Université de Boston des remerciements sans fin!

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comments

  1. Répondre

  2. By kambale Muhasa

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *