Mabalako: Libération de Mme KAVIRA MUKAMA, alias « Nya-Kasimba »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Elevée dans son champ à MAMBENA YA PILI vendredi 9 mai 2014 à 11h30, Mme Kavira Mukama Nyakasimba a été libérée la journée de mercredi 14 mai 2014. Revenue très traumatisée, elle poursuit des soins à l’Hôpital Général de Mabalako, Groupement Baswagha-Madiwe, Secteur Beni-Mbau, Territoire de Beni. Ses ravisseurs exigeaient 60 milles dollars, ils ont finalement accepté 4 mille deux cents.

0_kantinebellevue0

(Ph. archive BLO, Vue de Mabalako)

Cet argent a été déposé l’après-midi de mardi 13 mai 2014 entre les mains de deux hommes habillés en tenues civiles et minus de deux armes AK47, à environ 3 km sur l’axe Kyatsaba – Mabalako par les membres de la famille de Maman Nya-Kasimba. La famille a d’abord présenté 4 milles dollars, mais ces bandits leur ont exigé d’ajouter 200 dollars, sans quoi ils partiraient avec un deux. C’est ainsi qu’un coup de téléphone a recommandé à ceux qui sont restés à la maison de dépêcher 200 dollars pour que la mission aboutisse.

La pauvre dame a été obligée de passer encore une nuit entre les mains de ces bourreaux avant d’être abandonnée seule dans la forêt l’avant midi de mercredi 14 mai 2014.

C’est d’ailleurs dans cette zone que se sont sauvés les deux frères de Jean de Dieu Kayitula, élevés par des hommes non autrement identifiés la nuit du 12 au 13 mars 2014. Le kidnapping est devenu fonds de commerce en Benilubero. Les services de renseignement, trop actifs dans les affaires de conflit entre époux-épouse mais nonchalant dans la sécurisation des personnes, devront savoir que la population les observent et sait pour quel seigneur ils sont au service.

Justin Paluku Vayikehya

Mabalako

©Benilubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *