Massacres de Rubaya (Masisi): Une choquante révélation…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un message audio intercepté par le service d’investigation de la rédaction de Benilubero Online expose l’implication, ou mieux la responsabilité, de certains prétendants leaders de Masisi dans le phénomène tragique des massacres en cours dans le Nord-Kivu en général, mais le cas échéant concerne essentiellement le massacre de Rubaya, en territoire de Masisi tel qu’il a été vécu le 07 octobre 2018. L’audio dont il est question est en Kihyarwanda, un message du colonel Vianney KAZARAMA (ex M23) adressé à l’honorable SENINGA (Hutu de Masisi) pour reprocher les massacres qui sont organisés et perpétrés sous les auspices du réseau s’étendant jusqu’au Ministre Eugène Serufuli et Edouard Mwanga Chuchu, tous des leaders politiques de la communautés Hutu au Nord-Kivu.
Ci-après une d’interprétation dudit message dont nous retenons les points saillants:


« Bonjour, honorable SENINGA. Moi, c’est le colonel Vianney Kazarama. Je vous ai déjà envoyé plusieurs messages audios et écrits, mais sans aucune réponse de votre part. Je vous prie de regarder dans le retroviseur, vers les années 90 où vous teniez le leadership d’une rébellion pour protéger votre peuple à Masisi jusqu’au moment je vous ai présenté au ministre Serufuli… Par la suite, le peuple a pu placer sa confiance en vous et tu recoltas beaucoup d’argent de notre population dans ce cadre. Mais aujourd’hui tu es devenu celui qui tue cette population. Cette base de Masisi où tu es en train de tuer les gens, j’en fais aussi partie, parce que j’en suis originaire, et les membres de ma famille ont également péri parmi les personnes qui ont été massacrées à Rubaya.
Toi et Edouard Mwanga Chuchu, vous vous réclamez être les leaders de cette région; et pourtant vous organisez des criminels pour tuer à la machette, au couteau, à la hâche… la population que vous prétendez défendre. Je n’ai cessé de vous faire suivre tous les messages que les habitants de Rubaya m’expédie pour souligner que qu’ils sont tués, massacrés par leurs propres enfants que nous êtes. Vous avez bloqué les carrés miniers dont survivait la population… Aussi COOPERAMMA (une coopérative) s’est trouvé dans l’obligation de vous remettre à votre équipe, dont Mwanga Chuchu, 50 mille dollars américains, alors que vous n’avez jamais été capable, malgré toute l’opulence dont vous jouissez, de construire ne fût-ce qu’un centre de santé pour ne pas dire un hôpital.
Dans votre groupe de malfaiteurs de notre peuple, il y a entre autre vous-même Seninga Robert, Edouard Mwanga Chuchu et Dunia Makarama. Vous avez fait couler tant de sang des innocents et chacun de crime que vous avez commis contre la population est bien répertorié. Je vous dit que vous le payerez cher et rien ne restera impuni… Sachez que vous n’êtes spéciaux ni les plus intelligents des enfants de Masisi… Inspirez-vous de l’exemple du président de la FIFA qui se croyait intouchable; mais où en est-il aujourd’hui? Je vous préviens que l’avion découle souvent bien et survole, mais que souvent l’accident intervient au moment de son atterrissage. C’est pourquoi vous devez savoir que le moment de votre atterrissage est venu; et bientôt vous allez vous écraser de manière impitoyable. Car, pendant que tout le monde travaille dans le sens de rechercher la réconciliation intercommunautaire à Masisi, vous continuez à vous enfoler à atiser les violences…
A chaque début correspond une fin. Et votre fin est déjà arrivée… »

Voici l’audio:

Du message audio du colonel Vianney Kazarama à l’honoralbe SENINGA Robert.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*