sikuliCathed

Mgr SIKULI Melchisédech : « Noël est célébrée dans un contexte marqué par la violence psychologique, sociale et physique,… »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Il l’a ainsi dit à travers le message de Noël qu’il a adressé aux fidèles du diocèse de Butembo-Beni depuis le lieu où il séjourne actuellement. Ce message intitulé « Que la paix de Dieu soit avec vous tous présente le contexte dans lequel cette fête est célébrée.

« Nul n’ignore la souffrance qu’endure encore notre peuple dans son ensemble et particulièrement, depuis déjà deux décennies, nos frères et sœurs du diocèse de Butembo-Beni : tueries, enlèvement, kidnapping, massacres des civils et des militaires, viols, vols des biens, délabrement des infrastructures sociales dont les routes, destruction méchante des écoles, des hôpitaux et même des églises, des presbytères, des couvents des religieux et religieuses, impasse politique avec une classe dirigeante déconnectée de la vie de ses populations, destruction du tissu économique et autres. Bref, un contexte marqué par la violence psychologique, sociale et physique », peut-on lire dans ce document.

Selon Mgr SIKULI PALUKU Melchisédech, c’est dans ce contexte que le Verbe de Dieu vient s’incarner, devenant l’un de nous. Le pasteur de l’Eglise de Butembo-Beni prescrit que le Christ vient avec un message sans équivoque.

« Il vient nous dire : vous avez échoué, mais vous pouvez recommencer ; vous devez refaire ce que vous avez défait ; vous devez reconstruire ce que vous avez détruit, notamment la paix, la justice et le droit. Jésus-Christ vient nous ouvrir le chemin de conversion pour notre bonheur. Il vient nous réapprendre le chemin de l’amour : l’amour de Dieu et l’amour du prochain», prêche l’Ordinaire du lieu.

Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech poursuit que Noël lui donne la force de réconforter les fidèles de son diocèse et en « particulier tous nos frères et nos sœurs qui sont victimes de cette triple violence dans notre diocèse ». Dans son message de Noël, Monseigneur l’Evêque dit que « nous avons besoin de nous convertir pour réapprendre le chemin de notre véritable humanité, de notre bonheur ».

Publié le: 26/12/2017 à 10h19min59s
Par Radio Moto Butembo-Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*