Nécrologie : Décès du R.P. Pierre-Simon Boka, S.J.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le révérend père Pierre-Simon Boka di Mpasi Londi est décédé jeudi dernier 7 septembre 2006 à Abidjan en Côte d’ivoire à l’âge de 77 ans. Il fut l’auteur compositeur des deux hymnes nationaux de la RDC le «Débout congolais» et la «Zaïroise», rappelle radiookapi.net.

.

Prêtre de la congrégation des Jésuites et docteur en théologie, le père Boka était professeur et a enseigné notamment à l’université grégorienne de Rome. Le supérieur provincial de la congrégation des Jésuites de Kinshasa, le père Donat Bafuidinsoni garde de lui l’image d’un serviteur de Dieu, de l’Eglise et de son pays. Selon lui, le père Boka a commencé sa compagnie de Jésus en 1951 et est parmi les premiers Jésuites de la République Démocratique du Congo.

(Radio Okapi, 9 septembre 2006).

.

L’illustre disparu était aussi professeur visiteur de Hekima College Jesuit School of Theology de Nairobi (Kenya) où il a donné cours de Théologie à plusieurs frères assomptionnistes et amis de Beni-Lubero Online, entre autres, le Père Vincent K. Machozi, a.a., éditeur actuel de BLO. Les lecteurs de la Revue TELEMA se rappelleront aussi de ses articles combien profonds sur la Théologie du Salut dans le contexte africain. C’est donc une bibliothèque vivante qui s’est éteinte ! Mais cette bibliothèque survivra à travers ses nombreux écrits. Que son âme repose dans la paix du Seigneur!

.

Juvénal Paluku

Butembo

Beni-Lubero Online

De Digitalcongo.net:

"Aussitôt informé de la nouvelle de décès de ce digne fils de la Rdc, le président Joseph Kabila a initié des contacts avec les responsables de la Congrégation des Jésuites en Afrique centrale pour obtenir le rapatriement de la dépouille du disparu, afin d’organiser à son honneur des funérailles nationales méritées. Cette démarche est menée pour obtenir une faveur de dérogation à l’usage dans la communauté religieuse des Jésuites selon lequel ses membres sont enterrés au lieu de leur mort. Le chef de l’Etat a même chargé son ambassadeur itinérant, M. Antoine Ghonda, de se préparer à se rendre à Abidjan dans le but de suivre et concrétiser les modalité de l’éventuel rapatriement du corps du défunt.

Père Simon-Pierre Boka est connu pour sa composition en 1960 de l’hymne national avec son compagnon Lutumba mort bien avant lui. Le sort a voulu qu’il soit rendu célèbre dans l’histoire comme l’unique auteur de deux hymnes nationaux de son pays. Outre la Congolaise, il fut contraint, en effet, en 1971, de composer la Zaïroise que le dictateur Mobutu substitua au premier hymne après avoir changé l’appellation du Congo par le nom Zaïre. C’est à la faveur du renversement de Mobutu par le Libérateur Laurent-Désiré Kabila en mai 1997 que le pays reprit son nom Congo et que fut réhabilitée la Congolaise.’

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *