Ordination sacerdotale de dom Wenceslas Kakule Mupira

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Dimanche, 01 octobre 2006, les diacres Carlo Guido Farinelli et Wenceslas Mupira ont été ordonnés prêtres à Giulianova dans l’église du monastère Santo Volto (Sainte Face) par l’imposition des mains de SE. Mgr Evêque Michele Seccia. Ce prélat est le pasteur du peuple de Dieu du Diocèse de Teramo-Atri dans lequel se trouve depuis une cinquantaine d’années la communauté monastique Santo Volto des Pères Bénédictins Sylvestrins. Le Père Carlo Farinelli est originaire de ce même diocèse.

.

Au cours de la célébration eucharistique, surtout dans son homélie, l’Evêque a insisté sur certains messages importants:

– Dans le monde d’aujourd’hui marqué par les distractions de la vie quotidienne, nous devons encore apprendre et approfondir ce que signifie aller vers le Seigneur. Il faut nous ouvrir à l’amour de Dieu dans l’accueil de sa Parole qui n’est pas une philosophie mais plutôt une parole de vie. Quelle logique et quel mode de penser adopter ? En tout cas, pas celle du pessimisme car la croix ne signifie pas seulement souffrance mais aussi joie et surtout victoire. C’est pourquoi, poursuivait le prélat, nous devons nous engager à prier pour les vocations en vue de contribuer à la sanctification de l’Eglise et de l’humanité. La vocation et la concentration monastiques constituent, d’après toujours cet homme de Dieu, une grande espérance pour le monde.

– Se référant ensuite au sens et à l’importance de la croix, il a demandé aux fidèles qui étaient présents à cette eucharistie de prier pour que le peuple Congolais (peuple du Père Wenceslas) qui est depuis longtemps durement martyrisé ne puisse se décourager et perdre sa foi ; mais plutôt qu’il trouve dans la présence des moines bénédictins sylvestrins un signe de force d’endurer ces lourdes épreuves et surtout l’espérance et la confiance qu’un jour il vaincra. Que sa foi – soignée par les hommes et les femmes de l’Eglise (consacrés religieux, religieuses et laïcs) assistés par l’Esprit Saint et témoignée par pas mal de ses martyrs – puisse se solidifier encore de plus pendant ce temps qu’il porte cette croix très pesante.

.

Etaient présents à cette célébration solennelle l’Abbé Père Général de la congrégation bénédictine sylvestrine don Andrea Pantaloni et tout son conseil, une forte présence des moines (tant prêtres que non) de ladite congrégation, une trentaine de prêtres religieux et diocésains, une vingtaine de religieuses de différents ordres avec la grande majorité des Sœurs Réparatrices de la Sainte Face, le maire de ville de Giulianova Claudio Ruffini et une foule immense de fidèles. D’une façon particulière, le diocèse de Butembo-Beni d’où le Père Wenceslas est originaire, a été représenté par une forte délégation de la SOFRABBI (une fraternité des ressortissants dudit diocèse).

.

Le père WENCESLAS MUPIRA et son confrère DON JACOB KAMBALE TAVUYANGINDO sont les premiers jeunes Congolais de la RDC à entrer dans la congrégation sylvestrine. Ils ont ensemble commencé leur formation monastique au sein de cet ordre religieux en 1999 en Italie. C’est dans ce pays qu’ils ont fait tout le cheminement de formation et les études philosophico-théologiques. Ensemble ils ont été ordonnés diacres le 23 avril cette année en cours. Dom Jacob, pour sa part, sera ordonné prêtre à Butembo (RDC) le 09 novembre c’est-à-dire dans un mois et une semaine. Juste après son ordination sacerdotale, il va ouvrir dans cette même ville la toute première maison de sa congrégation en Afrique.

.

Nous souhaitons un bon travail dans la vigne du Seigneur à ces deux pionniers et dignes fils du diocèse de Butembo-Beni.

.

Jean-Marie Kamavu

Italie

Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *