Page Noire! L’ASSASSINAT DU RÉVÉREND PÈRE VINCENT MACHOZI, PRÉSIDENT MONDIAL DE LA COMMUNAUTÉ YIRA-NANDE

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

C’est à 23 heures, heure de Butembo, de ce dimanche 20 mars 2016, que quelque dix soldats en uniformes des Forces Armées de la République Démocratique du Congo lourdement armés, s’amenant à bord d’une jeep, ont fait irruption dans l’enceinte du Centre social « Mon Beau Village », situé à Vitungwe-Isale, où s’étaient retrouvés tous les chefs coutumiers Nande venus prendre part à une réflexion sur la paix convoquée par Mwami Abdul KALEMIRE III.
Sans passer par de détours inutiles à leur mission, ces malfaiteurs ont immédiatement exprimé leur préoccupation de vouloir atteindre le chef KALEMIRE et le Révérend Père Vincent. Les témoins rencontrés sur place ont tenté vainement de camoufler la présence de ces deux personnes ciblées. Car, tout à coup, ces criminels apercevront d’eux-mêmes et sans effort, le Père Vincent qui naviguait dans son ordinateur en pleine air, dans la fraîcheur nocturne de la cour du Centre social.

Aussitôt se déchaîna une rafale de crépitement des balles au milieu desquelles on entendit un seul mot du Père Vincent : « Pourquoi me tuez-vous », après quoi il s’allongea par terre et expira.
Quant au chef KALEMIRE III, il échappa au pire uniquement du fait qu’il venait de quitter la compagnie du Père Vincent pour aller se reposer.
Pere Vincent Machozi President de la communaute Yira(Nandes)
La mort tragique et inopinée du Père Vincent, qui apparaîtrait comme une surprise devant le monde, ne l’est nullement pour la communauté Nande et pour tous ses proches qui sont témoins du record impressionnant des attentats et des menaces de mort dont l’innocente victime avait survécu jusqu’à ces jours, à cause de son zèle pour la paix et l’unification. En effet, en proie aux ennemis de la paix, son passé héroïque l’a entre autre conduit à traverser les épreuves ci-après :
– En 2003, il fut forcé à s’exiler aux Etats-Unis d’Amérique. Là, il fut le président de Kyaghanda. Il devint aussi Editeur en chef du site web www.benilubero.com à partir de 2008.
– Depuis son retour au pays (R.D. Congo) en 2012, il a échappé à sept attentats meurtriers.
– Bien plus, les causes directes de l’assassinat du Révérend Père Vincent MACHOZI plongent leur racine dans les publications des articles à caractère extrêmement sensible qu’il a livré à la masse ces derniers jours pour défendre la paix au sein de sa communauté , dont l’article sur l’appréhension à Isale-Bulambo de deux soldats rwandais portant des passeports Tanzaniens. Et, malheureuse coïncidence, c’est dans cette contrée, où la victime n’a cessé d’alerter les opinions sur l’infiltration des hors-la-loi étrangers soutenus par le gouvernement congolais, qu’il sera abattu par les bourreaux prédits. En outre, on se souviendra de la marche organisée par la communauté Nande à Kinshasa en date du 18 mars 2016, par laquelle un mémorandum a été déposé au Parlement. Il sied d’indiquer que les yeux des omnipotent du pouvoir en place n’ont pas digéré positivement cet acte de la communauté Yira. Ainsi, autant de préalables pouvaient-ils logiquement stimuler les préoccupations portant à décapiter une telle communauté dont le Père Vincent est la « tête ».
En somme, il y a lieu de compter le regretté Père parmi les héros de la Paix, la réconciliation et l’unification non seulement au sein de la communauté Yira, mais encore au regard de tous ceux qui sont épris par le souci de la paix de par le monde. Que son âme repose en paix !
La biographie du héros Père Vincent MACHOZI, le plan de son assassinat ainsi que les œuvres qui nous le rendent cher et immortel apparaîtront dans les prochaines publications de www.benilubero.com.

Benilubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *