Poley Siwako, paniqué d’avoir été déniché, réagit…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

REPONSE A LA PUBLICATION DIFAMATOIRE A L’EGARD DE LA PERSONNE DE MONSIEUR PALUKU SIWAKO POLEY PAR BENILUBERONLINE.ORG
——————————————————————————
Depuis le 26 juin2027, une publication à tendance à ternir mon image auprès des mes Frères, Sœurs et Parents Nandes, circule sur Beniluberonline.org et reliée sur d’autres réseaux sociaux, confirme que moi votre humble fils de Beni, PALUKU SIWAKO POLEY fait parti des Meneurs de la guerre d’exterminations des Nandes (MNR) au Nord-Kivu et en Ituri.

Je voudrai a ce moment démentir et informer la population de Beni et la nation congolaise toute entière, qu’il s’agit d’une campagne d’Intoxication et de Nature à chercher à abuser ma personne physique, morale et politique car nombreux politiciens savent que je suis un candidat bénéficiant la confiance de la population de Beni. Ayant vue de mes propres yeux les victimes de mavivi et autres places et la souffrance haulocostique de notre population de Beni, les atrocites dans mon village maternel de Rwangoma, je m’étais décidé de postuler l’an dernier 2016 comme « candidat Député Ville de Beni » dans le but de sauver et faire attendre la voix des victimes de Beni. Ce que nombreux candidats et politiciens estimant que Beni est leur propre fief, ont trouve indigérant car pour eux je venais de bousculer leurs calculs politiques.

Voila à l’heure actuelle, ils essayent de SALIR ma réputation en disant que je fais parti du MNR, qu’avec Deo Bugera, Kakolele et le Président Kabila, nous aimerions tuer Mbusa NYAMWISI dans son exile a Nairobi.
Je voudrai préciser encore que Mbusa Nyamwisi et Kakolele sont comme la langue et les dents dans une bouche et font le même travail. Ils vivent tous 2 à ce jour à Nairobi/Kenya et demeurent en contact permanent. Ils planifient leurs attaques sur Beni avec leurs membres allies aux M23, les anciens CNDP, quelques bourreaux konjo, Baganda, basoga tels que je ne cessais de le dire sur ma page facebook en m’appuyant sur des versions officielles des services des renseignements regionaux et publication de New vision, journal ougandais (par exemple la Déclaration de l’Inspecteur Général de la police Nationale ougandaise, sieur Kalé KAYIHURA).

Mon esprit n’a jamais été localiste pour travailler avec ce genre de personnes.
Pourquoi chaque fois on veut faire croire à l’opinion que les gens veulent tuer MbusaNyamwisi?
L’usage de ce terme « TUER » démontre qu’ils sont habitués de faire cette sale besogne et qu’ils ont la peur des représailles. Ce pourquoi je tiens à souligner à l’opinion que si quelconque fait m’arrivait, lui et ses boys en porteront la responsabilité.

Je vous informe aussi en passant qu’ à plusieurs reprises, Mbusa Nyamwisi a envoyé ses acolytes tels que Col. Nyoro, André Patangila, Didon Manyinyora pour me persuader de le rejoindre et travailler avec lui, mais j’avais eu à décliner son offre. Voila en colère, ils préfèrent actuellement me détruire physiquement, moralement et politiquement. A plusieurs reprises il envoie ses hommes pour demander aux congolais vivant en ougandais de cotiser pour la guerre. En guise d’illustration, au mois de février, le Col. Nyoro était de passage à kasese pour ce travail de récolte de cotisation. Bref c’est une fuite en avant car ils connaissent que je connais la vérité sur eux.

Devrai-je en effet, rappeler à l’auteur de cette publication mensongère, qu’il ya eu vagues des rebellions bien organisées mais je ne me suis jamais plié à leurs demandes ou même être attiré par elles? Pourquoi à ce jour quand j’ai la chance d’être élu à travers les urnes que je dois accepter de faire parti des groupes d’aventuriers-assassins de MNR?

En fin, autant que vous avez publié des mensonges sur ma personne, autant vous devez publier ma réaction ci-dessus en guise de réplique, dans le cas contraire je me réserve le plein droit de saisir la justice pour « diffamation » contre votre journal en ligne BLO. En outre vous devez porter un démenti sur cette publication mensongère sans fondement ni preuves à mon endroit.
Merci.

Se/ PALUKU SIWAKO POLEY, humble fils de Beni, CANDIDAT -DEPUTE.

Note du rédacteur :

Il y a lieu d’admirer Monsieur Poley Siwako pour le courage dont il fait montre par sa réaction à l’article de www.benilubero.com qu’il a déjà lui-même bien mentionné. Conformément à sa demande, nous publions sa réplique exactement telle qu’il nous l’a expédiée.

Nous aimerions avant tout corriger l’adresse de notre site qui n’est pas Beniluberonline.org comme il le mentionne, mais plutôt benilubero.com.

Ensuite, il y aurait lieu de rassurer Monsieur Poley Siwako que Benilubero Online à travers son adresse web www.benilubero.com est un service d’information et de formation à la culture de la paix dans la sous-région des grands lacs en général, mais dans l’est de la RDCongo et au Kivu-Ituri en particulier. De ce fait, les services de Benilubero Online s’appuient sur une expertise prouvée dans le cadre des recherches d’information et d’investigation qui lui garantie toujours des informations recoupées ainsi que des analyses vérifiables.

En plus, Benilubero Online, dans ses services d’information et de formation, est totalement indépendant par rapport à toute tendance politique. Ses publications n’engagent que ses propres services. D’où, ce n’est ni l’influence d’une personne ni la pression d’un parti politique qui peut motiver ses publications, mais uniquement la confiance en ses banques de données aussi bien écrites qu’audio et/ou visuelles.

Benilubero Online a placé le maximum de ses efforts pour documenter les événements devenus la tragédie de l’histoire dans Beni-Lubero, en Ituri et dans l’est de la RDCongo en général. Et, souvent, ses publications n’exposent que des données les moins sensibles qui soient, dans le souci d’interpeller les consciences des acteurs cyniques et sadiques à revenir à la raison tout en préservant leur personnalité. Cependant, les données les plus sensibles (correspondances écrites, nos interviews, nos supports audios ou visuels ou audio-visuels), nous les conserverons jalousement uniquement pour ceux-là qui offriront leur service dans le cadre des enquêtes indépendantes et internationales pour que justice soit rendue à notre peuple longtemps meurtri innocemment. Et nous espérons que cette justice se pointé déjà à l’horizon. Car nous croyons fermement que la paix durable à laquelle nous aspirons dans le contexte actuel s’appuient impérativement sur une justice réparatrice et corrective.

D’où, point n’est besoin d’être prématurément pris de panique. Les choses plus sérieuses vont bientôt intervenir. Les dossiers sont prêts avec le maximum de preuves requises, et n’attendent que leurs consommateurs, afin que chaque acteur entre aux prises avec lui-même (sa conscience) à la barre.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *