RSA: Malumalu empoisonne fuit l’hopital ?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vrai ou faux? Une rumeur folle circule dans les milieux congolais  de la RSA concernant l’état de santé de Malumalu, président de la CENI. Il serait empoisonné à Kinshasa pendant les festivités de fin d’année 2014 et du nouvel an 2015. Depéché en Afrique du Sud par le gouvernement de Kinshasa, il aurait subi 5 interventions chirurgicales sans aucun succès. Se rappelant que la RSA est devenue le mouroir des plusieurs politiciens et militaires congolais, il aurait pris son courage en main   pour fuir son hopital vers une destination inconnue ( certains parlent d’un pays asiatique) où il espère trouver une cure non léthale  à la hauteur du mal.

00abbemalumic

Abbé MaluMalu, Président de la CENI en fuite

Plusieurs analystes se posent la question de savoir pourquoi Kinshasa restent muet  sur cette  question qui touche une grande institution nationale? La rumeur est-elle fondée ou une nième invention des opposants au regime kabiliste?

Les ressortissants de Beni-Lubero  d’où Malumalu est originaire disent ne rien savoir de cette rumeur. 

L’origine de son empoisonnement serait liée au doute exprimé par Malumalu quant à l’applicabilité du calendrier électoral  ainsi qu’à l’opportunité de la révision de la loi électorale, deux sujets qui ont fait mouche à Kinshasa pendant l’hospitalisation de Malumalu en RSA.

Les ressortissants de Beni-Lubero disent que si cette rumeur venait à se confirmer vraie, l’élite politique nande aurait la peur au ventre face à ce qu’ils considereraient comme une politique acharnée contre la communauté Nande aux prises avec des exactions genocidaires depuis l’avenement de l’AFDL au pouvoir jusqu’à nos jours. Les milices FDLR, ADF/NALU seraient, selon ces derniers,  des armées à la solde de l’ennemi de la communauté Nande. Les massacres à grande échelle des populations civiles, les kidnappings, les vols à mains armées, la déportation  des leaders de la communauté Nande vers les prisons de Kinshasa, … qui ont lieu actuellement en Beni-Lubero laissent craindre un genocide qui continue son bonhomme de chemin dans ce coin de la RDCongo.

Serge Tshibangu

Yeoville-Johannesbourg, RSA

@Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *