Rupture de contrat entre Clackson Power et la Senoki/Butembo

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Mercredi 26 avril 2006 à Butembo [ www.benilubero.com ]: Lors d’une conférence de presse tenue au siège social de la SENOKI ( Société d’Electricité du Nord-Kivu) à BUTEMBO, situé en face de l’Hôtel Semliki, Monsieur André Paluku Patanzila, représentant de CLACKSON Power, a annoncé officiellement que le pouvoir de gestion de la Centrale d’Ivugha à Butembo reviendra d’ici peu à la SENOKI (Société d’Electrification du Nord Kivu) plutôt qu’à CLACKSON POWER COMPANY, une société d’électrification sud-africaine. Néanmois, Mr André Paluku a déclaré que la cession de la gestion de la centrale hydro-électrique d’Ivugha à la Senoki sera conditionnée par le remboursement d’une dette de 144 000$ par la Senoki à Clackson Power. La Senoki n’aurait payé jusque-là que 36 000$. Clackson Power restera gestionnaire d’Ivugha jusqu’à ce que la Senoki honorera avec satisfaction tous ses engagements. Le coût total de l’ouvrage d’Ivugha aurait atteint dans sa configuration actuelle 987 080 $ US. De ce montant, l’arbitrage du conflit d’intérêt entre les deux sociétés par le Ministère de l’Energie de la R.D.Congo avait établi que la Senoki devrait restituer une rondelette somme de 180 000 US$ à Clackson power. Jusque-là la Senoki ne se serait acquitté que de 36 000 $ contrairement à ce que les gestionnaires de la SENOKI disaient, entre autres choses qu’ils avaient tout payé auprès de Clackson Power, ce géant aux pieds d’argile qui ne veut pas arrêter son aventure après le fiasco de Butembo. Pendant qu’on cherche à le déloger de Butembo, il est entrain de s’implanter au Kasai et au Bandundu pour le même objectif, à savoir, l’électrification du . Certaines langues disent qu’en fait le fiasco de Clackson Power n’est pas technique mais politique…

.

Le déballage public d’André Paluku Patanzila vient de jeter un discrédit sur les gestionnaires de la Senoki qui doivent dire à la population comment ils ont geré l’argent de leurs abonnements ainsi que les différents dons du gouvernement de transition qui étaient annoncé avec tapage par les radios locales. La population demande un audit de la Senoki –Butembo pour déterminer la part des responsabilités dans ce scandale financier qui s’annonce dévastateur![ www.benilubero.com ] .

.

Paluku Juvénal

Butembo

Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*