SERGES FURRY, Héritier du Trône des Vedettes de la Musique Yira

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Il était une fois un jeune,une musique et un peuple.Le jeune c’est Serges Ndaliko dit Furry,la musique c’est du Yira "Moderne-Music" et le peuple… Nande.

Dans les années 80 un vent musical est arrivé après les KATSAVARA. Mopero wa Maloba s’installe à Butembo avec son Shama-Shama. L’orchestre KILO D’OR a aussi son succès, le Bar "PIERUSI"est un lieu de rêve pour des musiciens en herbe qui apprennent à jouer à la guitare ou qui s’initient au solfège.

En 1982 -1983 ce sont les premières gloires d’un certain ASUMANI du collège Kambali, qui est griot d’un genre particulier. Il fait ses spectacles du genre “one-man show” et scolaires jusques à être un griot réputé dans tout Butembo.

A l’époque de la très célebre Radio Candip c’est un autre collégien qui est devenu musicien jouant la guitare solo de la Rhumba Zaïroise. C’est le plus doué de tous les musiciens Yira, DELLY KONGOLI. Il est en quatrième des humanités en section littéraire.Il joue déjà la guitare dans les concerts de Shama-Shama. Il est parmi les premiers jeunes de Butembo à la COPHACO des Pères Assomptionnistes à apprendre les accords majeurs,mineurs et composés.DELLY KONGOLI est le seul musicien Nande qui accompagnera,plus tard, à la guitare le regretté Pépé Kallé.

Début des années 90 c’est le théâtre qui fait éclore des vedettes en herbe chantant entre les actes, des mélopées originales ou interprétant la musique française.

C’est la naissance d’autres vedettes qui affrontent le public majoritairement scolaire.Ces vedettes sont aussi acteurs de théâtre sous l’inspiration du Cercle Culturel Gloria.Parmi eux Popal Isse et Serges Furry. Popal semble être le plus audacieux.Il se risque dans des odyssées qui couronnent ses efforts.Il est le premier,après le très célèbre groupe nande YIRA FOLK à sortir une cassette de ses propres compositions enregistrées à Kampala avec les arrangements de Delly Kongoli.

Et arrive Serges Furry.Tout comme son ami Popal;il aime le risque.Il est sans cesse à la recherche d’un plus, d’une innovation pour son hobby devenu métier.

Serges Furry arrive à Kinshasa et entre 1998 et 1999 il affronte la chaleur,la vie à double vitesse,les surprises et le"Libanga"des Kinois.Il prend le trône laissé par les Yira Folk et peaufine ses chansons,travaille dure ses arrangements ,lui aussi, sous la direction du maître, le plus grand mais le plus serviable de tous; Delly Kongoli.

On a la chair de poule en écoutant Serges Furry chanter en live avec des arpeges sur sa guitare accoustique espagnole.Il écrit comme avec une main magique ou comme sous l’inspiration de Patmos et touche les coeurs même les plus incrédules.Il sait jouer avec les mots,il est provocateur quand il dit"MUKWE VO…SHONYE!!!"ou il tape sur la conscience quand il s’esclaffe en lancant ironiquement"KANDI AMBU TUWITESHO…SHAKOLIRE WAHI MBINO?!".

Avec sa voix unique,qui va jusques à trois octaves ,il est fascinant dans ses mélancoliques mélodies.Il fait tout:Rhumba,Zouk,R&B,Folk,Rap,Salsa…c’est à croire que le fils NDALIKO est un Yira-Martien.

Trait de caractére,humble.Il est la première et la troisième béatitude. Matthieu 5:3 et 5.

Mais Serges Furry sait aussi être un Homme quand il écrit ses textes à la Florent Pagny ou à la Francky Vincent.Il chauffe les tricheurs en amour"USITUPWE KAMA MAGANDA YA MUWA" peut-on l’écouter avertir dans son Album qui est déjà en traitement de sortie.Coup de chapeau à son Producteur Kanz Mangolopa qui;malgré son jeune âge se lance dans ce que les Bashakulu et les Batunga du Kyaghanda ne font plus, aider les artistes Yira à publier leurs oeuvres.

Bref,voici le vrai Héritier du trône des vedettes Yira,SERGES FURRY.

Magloire Paluku

Journaliste

Pays-Bas

Beni-Lubero OnLine

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*