Top secret: Katebe Katoto, le nouveau logisticien des démarches pour le maintien de Kabila au pouvoir .

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un témoin oculaire de ce qui se passe dans le laboratoire politique du président de la République Démocratique du Congo a tenu à livrer au correspondant de Benilubero Online à Kinshasa une information d’extrême sensibilité que le devoir civique et patriotique nous oblige de publier, dans le noble souci de préserver le salut de ce beau pays.

C’est un top secret: Le nanti Katebe Katoto devient le nouveau manipulateur de l’Opposition politique congolais en faveur de Joseph Kabila. Oui, Katebe est le nouveau logisticien des démarches pour le maintien de Kabila au pouvoir.

Et, comme la faiblesse principale du congolais de nos jours, en dépit de son rang social, est à lire dans son asservissement financier (pauvreté), Katebe a donc décidé, de commun accord avec Kabila de mettre en jeu l’argent pour tenter la séduction de ceux qui paraissent les plus intègres dans l’opposition. En l’occurrence la comptabilité de Katebe est celle qui donne la logistique à un certain nombre des membres velléitaires de l’opposition qu’il a su repérer et qu’ils ont décidé d’utiliser pour déstabiliser le Rassemblement de l’opposition de l’intérieur.

La liste des ouailles du pouvoir semblera surprenante pour plus d’un observateur, à cause d’estime dont ils jouissent au sein des opinions nationales ou même étrangères; et pourtant, la réalité est là: ils ne cessent de défiler chez Katebe pour exposer l’objet de leur mendicité, tout en acceptant d’hypothéquer leur loyauté à un prix dérisoire (en effet, il y a lieu d’estimer que l’argent, quelle que soit sa quantité, n’a qu’une valeur dérisoire, si on l’obtient au prix de trahison ou d’escroquerie). Parmi ces opportunistes, sont répertoriés entre autres:
– Docteur Beya Mubiayi (faux coordinateur AR) ,
– Joseph Olengakoy (faux président du Conseil des Sages ),
– Patrick Mayombe (ministre de l’agriculture) ,
– Patrick Mutombo(proche de Steve Mbikayi , ministre des Enseignements Supérieurs et Universitaires),
– Justin Bitakwira (Ministre des relations avec le Parlement).

Ainsi, ces derniers reçoivent-ils les instructions politiques et stratégique de Katebe lui même, en récompense celui-ci ordonne à sa comptable de les doter des moyens non seulement de leur subsistance mais encore de tout ce qui est requis pour qu’ils mènent à bien leur filature parmi leurs collègues du sein de l’opposition. Katebe assume aussi le lien entre ces derniers et les services de sécurité en vue de leur protection et organise en même temps leur surveillance sans qu’ils ne le sachent…

En conséquence des dispositions sont prises par le pouvoir pour sanctionner ceux en qui une attitude de traitrise semble filtrer : le pouvoir fait en sorte qu’ils ne sachent plus reculer . Sinon ils seront neutralisés, à moins que ces derniers ne pèsent trop lourd; en sorte qu’il y ait nécessité de gonfler la somme de l’argent destiné à les corrompre ou de négocier avec eux …

C’est ainsi que les factures des dissidents du Rassemblement, telles que celles les factures des médias, sont payées directement par la financière de Katebe. Ce qui entraînent ces malheureux traitres à défilent chez Katebe comme des garçons de courses derrière leur patron à la fois pour rendre en secret le compte de leur mission et pour en recevoir le bénéfice.

On découvre ainsi que Joseph Kabila ne manque jamais de joueurs de reserve. Voici qu’après l’échec de Vital Kamerhe dont la trahison a fini par s’embourber avec le dialogue de la Cité de l’Union Africaine, un nouveau star se pointe aussitôt. Mais ces gens-là ignorent que le temps de naïveté de la masse est résolu.

Le peuple congolais devrait ouvrir grandement les yeux pour surveiller scrupuleusement ce genre des leaders malhonnêtes tout en fournissant l’effort d’en dénicher les autres qui se cachent encore.

Stephanie Kapinga C.
Correspondant de BLO à Kinshasa

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comments

  1. By a

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *