TOUJOURS DES VIOLATIONS GRAVES DE DROITS DE L’HOMME DANS BENI-LUBERO

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

L’armée régulière a livré des combats contre les Mai-mai Mazembe à Kipese du 02 au 04 Octobre 2017. Kipese est une localité située à l’est du territoire de Lubero.
Ces trois jours de violents combats ne se sont pas passés sans laisser de dégâts collatéraux.

Au termes des affrontements, les FARDC ont amorcé des fouilles systématiques dans le milieu, ce qui est en soi positif. Cependant, la société civile locale déplore des dérapages graves qui ont accompagné ces fouilles. Elle en dénombre de nombreux cas de violations graves des droits humains.
Il y a eu des pillages dans des maisons des civils au cours desquels des bêtes (chèvres, moutons, lapins, cobaye… ont été raflés à la paisible population par les FARDC.

Des cas de tuerie et d’arrestation arbitraire ont été répertoriés parmi les civils. Les témoins rapportent déjà plus de 15 cas de morts dont trois femmes, un pasteur de l’église des Frères du Christ et un taximan motard lâchement tués par des éléments de FARDC.

La société civile locale demande l’ouverture des enquêtes sincères et impartiales afin que les présumés auteurs de ces forfaits soient dénichés et punis.

Kavanda Roy
Libéro

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*