Tous les congolais au rendez-vous de la rue du 15 novembre 2017 !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

« Le peuple doit se défendre maintenant ».Le temps presse, la société civile et les mouvements citoyens montent au créneau pour mettre un terme à la course dictatoriale des usurpateurs du pouvoir. Un appel solennel est lancé par la Lutte pour le Changement, LUCHA en sigle à l’intention de tout citoyen congolais pour stopper définitivement la tentative du régime visant à manœuvrer éternellement pour un règne illimité.

Le 15 novembre 2017, sera un jour sans travail sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo. Il s’agit de poser concrètement, mais vigoureusement, le signe du refus collectif de continuer à servir les diables qui ont usurpé le pouvoir depuis le 31 décembre 2016, et qui continuent à le confisquer méthodiquement en driblant tous les efforts destinés à normaliser la vie politique, en l’occurrence l’Accord de la Saint-Sylvestre qui a, malgré l’exaspération du peuple dans son impatience pour le changement du régime et l’alternance politique, a concédé le glissement d’une année à Joseph Kabila.

C’est toujours au nom de l’Article 64 de la Constitution que le peuple est appelé à se lever pour signifier sa désapprobation à l’endroit du genre de règne par défi que veut instaurer le président Joseph Kabila et ses collaborateurs qui ont unanimement trahi la Nation sur tous les plans et qui méritent être livrés à la justice populaire, vu que la Justice institutionnelle se trouve également confisquée par eux. Tout congolais, chaque congolais, où qu’il soit et qui qu’il soit devra manifester son patriotisme en participant volontairement et personnellement aux actions de la Lutte pour le Changement.

Le pouvoir en place a constamment manifesté sa mauvaise intention envers la Nation, désormais on ne peut rien attendre de bon de Joseph Kabila qui, au lieu de se convertir, ne fait que se pervertir par les massacres et l’extermination de ceux qu’il prétend diriger, le pillage insatiable des ressources naturelles et du trésor public (jusqu’à prétendre que la caisse de l’Etat n’a plus la capacité d’organiser les élections dans le délai constitutionnel au moment où ses comptes privés totalisent des milliards de dollars pillés aux congolais), la répression aveugle du peuple qui ne revendique que son droit légitime à la liberté, la démocratie et le développement etc.

Le 15 novembre prochain, pas de travail, tous et chacun dans la rue: trop c’est trop! Il faut stopper le régime antidémocratique, prédateur et sanguinaire. Tous les leaders d’opinion, religieux, politiques, tous les fonctionnaires, entrepreneurs, la classe estudiantine, les paysans, commerçants, artistes, médecins… tous au rendez-vous pour le changement!

PIGEON RASSOP NOVEMBRE

Papy KAPINGA MULOBA NGOY
Militant de la Lutte pour le Changement

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*