Triple meurtre de Barthélémy KAVOTA, Stella MASIKA et Bienvenu PALUKU à Kasitu

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un climat inhabituel a été vécu le matin du mardi 20 mai 2014 à Kasitu, village situé à environ 15 km au Nord-est de la ville de Butembo. Tenez, une vive tension a été observée depuis 6h00 lorsque trois corps sans vie, en état de putréfaction très avancée, ont été retrouvés dans leur maison. Il s’agit de Barthélémy KAVOTA et Stella MASIKA, époux et épouse, avec Bienvenu PALUKU, leur petit fils. D’après nos sources sur place, ces corps ont été découverts avec des traces de sang et des pierres sur la tête de chacun, signe qu’ils seraient tués par des bandits qui, malheureusement restent inconnus. Les mêmes sources renseignent que ces personnes venaient d’être introuvables depuis trois jours.

0kasitu

Ces inconnus assassins ont enfermé leurs victimes dans leur propre maison et remplacé les cadenas par de nouvelles, pour donner aux voisins l’impression que les habitants de cette maison ont voyagé. Ils sont habitants de Furu/Butembo et mènent souvent leurs activités champêtres à ce lieu. Ayant appris la nouvelle, les jeunes de Furu sont allés au lieu du drame pour vouloir récupérer les dépouilles mortelles. Mais les policiers de Mabuku/Malio, Vutungera/Vuhovi et ceux de la municipalité de Vulengera/Butembo, assistés par la MONUSCO ont opposé une résistance farouche aux jeunes de Furu, obligeant ainsi l’inhumation de ces corps au lieu même du drame.

00kasitu

Butembo : Découverte du corps de Mr Mashamba Ramazani Sumahili (44 ans)

Dans un autre chapitre, mais dans le même registre, Mr Mashamba Ramazani Sumahili a été retrouvé mort le matin de mardi 20 mai 2014 à l’Hôtel Kyavaghendi à face du Super Marché AMIS CLIENTS, sis au croisement Rue de la Liberté de la Presse (ex-Peruzi) et Avenue Bayé, en Commune Kimemi, en ville de Butembo.

00_HK_1

Commerçant de son état, cet homme serait originaire de Kisangani. Il séjournait à Butembo pour effectuer des transactions commerciales. En cette occasion, il a passé nuit en cet Hôtel avec une femme occasionnelle. Curieusement cette femme n’a découvert la mort de Ramazani que lorsque le gérant voulait venir saluer son client le matin vers 6h30, alors qu’apparemment il serait mort la nuit aux environs de 2 heures. La femme a tenté prendre fuite, mais a été maîtrisée par le gérant et les voisins.

Le gérant et le patron de cet Hôtel ainsi que la pauvre femme, ont été mis aux arrêts par la Police pour raisons d’enquête, mais vers le soir, les deux premiers ont été bénéficières d’une liberté provisoire.

Gift Baraka

Butembo

Benilubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *