Une semaine meurtrière à Beni-Lubero : 6 morts et 1 suicide

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Butembo, Commune Bulengera

L’absence de sécurité publique et routière, notamment l’absence des ponts convenables sur les cours d’eaux et rigoles de nos cités, explique la mort d’une maman et de son bébé le samedi 17 septembre 2011. Pendant la grosse pluie qui tombait sur la ville de Butembo, une maman et son bébé de la Cellule Vutahira, Quartier Rughenda, Commune de Bulengera, en Ville de Butembo ont glissé sur le pont de Kyaghala et sont tombés dans le cours d’eau. Les bons samaritains venus à leur secours les trouveront morts.  Où sont les cinq chantiers?

Butembo, Commune Mususa  

Le corps sans vie de Mr Kasereka Tsoroma (31 ans) originaire de Luveve II, Masereka et habitant du quartier Bwinongo à KATWA, a été retrouvé le dimanche 18 septembre 2011 au matin pendu dans une de salle de l’Ecole Primaire Tarse, Cellule Wayimirya, Quartier Vungi, Commune Mususa, en Ville de Butembo. Selon les observateurs ainsi que le constat du Bourgmestre de la Commune Mususa, la pendaison en ce lieu semble être une simulation d’un assassinat qui a eu lieu ailleurs. En effet, à part la corde au cou de la victime, les pieds étaient à même le sol. Il était enseignant au Complexe Scolaire de la Paix. Feu Tsangoma avait quitté son domicile dans l’après-midi de samedi 17 septembre pour rendre visite à ses amis. Il sera retrouvé mort et pendu le lendemain dimanche à Wayimirya. Sur autorisation du Bourgmestre de la Commune, le lever du corps du lieu de la pendaison et son transfert à la Morgue de Matanda étaient effectués par la Croix Rouge. La famille de l’illustre disparu n’a pris connaissance du drame que vers 12h00. 

Masoyi / Groupement Mwenye  

Double meurtre en localité de Masoyi dans la soirée de samedi 17 septembre 2011. Deux militaires FARDC se disputaient une belle femme de la place. Subitement, Le Caporal MATESO NGANDIO tira dans un membre inférieur du Sergent WASAKWA MUNJILI. Pendant que Sergent Wasakwa gisait dans son sang, il trouva la force de tirer dans la poitrine de son adversaire, le caporal Ngandio qui s’évanouit et rendit l’âme sur le champ. Ayant constaté le décès de son adversaire, le Sergent Wasakwa se tira une balle dans la tête. Les corps de ces deux « mbanda » des FARDC ont été transférés à Butuhe le dimanche 18 septembre 2011 dans la matinée où ils ont été enterré le jour- même dans l’après-midi près du Centre de Santé de Butuhe. 

Mutwanga, Secteur Ruwenzori 

Le corps sans vie et en décomposition de Mr Caméléon (un sobriquet devenu nom) a été retrouvé dans le cours d’eau Butau de Mutwanga le dimanche 18 septembre 2011 par des mamans qui lavaient leurs habits. D’après ses proches, Mr Caméléon était porté disparu depuis 10 jours. Les circonstances de son assassinat n’ont pas encore été élucidées même si les soupçons pèsent sur les infiltrés rwandais dont le nombre ne fait qu’augmenter et contre lesquels, Mr Caméléon était très vocal. Notez que Mr Caméléon était originaire de Kanyatsi / Butuhe où il été très célèbre en sa qualité de CADER sous le régime de Mobutu. Il vivait actuellement à Mutwanga. Son enterrement a eu lieu le dimanche 18 septembre 2011 dans la soirée.

 00aaaaaaaaaaaaaaaaaamutwang_copy

   Hôpital Général de Mutwanga au pied du Mont Ruwenzori

Commune Vulamba, Ville de Butembo 

Un jeune homme âgé de 25 ans, habitant la Cellule Vuswagha, Commune Vulamba, en Ville de Butembo s’est poignardé au niveau de la tête dans la soirée du dimanche 18 septembre 2011. Selon ses camarades, l’infortuné avait tenté à plusieurs reprises au cours de la même journée du dimanche, se suicider, sans dire pourquoi il était fatigué de la vie. Ses camarades qui n’arrivaient pas à lire sans peine, avaient pensé l’avoir calmé et dissuadé de commettre l’irréparable. Tel n’était pas le cas. Dès que ses camarades sont partis, le jeune homme s’est poignardé dans la tête. Un membre de famille l’a retrouvé gisant dans son sang mais toujours vivant. Il l’a dépêché au Centre de Santé de Vuswagha où il lutte entre la vie et la mort. 

©Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *