Kamerhe et Tshilombo, les agents de Joseph Kabila masqués au sein de l'opposition

Urgent!!! Joseph Kabila décide de passer le fauteuil à Felix Tshisekedi plutôt qu’à l’irréductible Fayulu!

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Une des dernières concertations du FCC vient d’accoucher d’une perspective toute neuve. Benilubero Online vient d’être alerté par ses sources enfouies dans le cercle du chef de l’Etat congolais. Les tractations et les manoeuvres du pouvoir en place sont à bout de force. Compte tenu des pièces de conviction de la vérité électorale en possession de la CENCO et d’autres observateurs indépendants, il s’avère qu’il sera impossible d’imposer Shadari au Palais de la Nation à la tête des congolais. Les miracles invoqués sont loin, très loin même d’atterrir, les « marabouts » ne répondent pas favorablement…


Le FCC est conscient que LAMUKA a battu le record à la présidentielle du 30 décembre 2018. Cependant, Monsieur Martin Fayulu, avec ses co-combattants Bemba et Katumbi, est jugé absolument non récevable par le camp politique de Joseph Kabila. D’où, il sied d’exploiter l’opportunité qu’offrirait la personnalité de Felix Tshisekedi et son regroupement politique pour aider le pouvoir en place à se tirer d’affaire. Le FCC estime qu’il est donc facile de déjouer la victoire de Fayulu en faveur de Tshilombo qu’en faveur de Shadari, vu que le fils de Tshisekedi relève d’une formation politique de l’opposition convaincante sur toute l’étendue du pays.
Kamerhe mène une part de jeu très importante dans cette mise en scène dont le calcul consiste à proclamer Felix Tshisekedi président de la République sous certaines conditions radicales.

1. Les quatre conditions exigées à Tshilombo:

– Pour qu’il soit déclaré président de la République, Felix Tshisekedi doit donner de garantie que Joseph Kabila ne sera pas forcé de quitter le pays. Il doit donc lui garantir la protection de sa personne contre toute tentative de poursuite judiciaire aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Il ne devra surtout pas coopérer pour le livrer à la justice internationale.
– Felix doit s’engager à protéger les richesses de Joseph Kabila ainsi que celles de sa famille biologique et politique.
– Felix devrait faire en sorte que l’armée personnelle que Joseph Kabila s’est acquis sur fond des mercénaires originaires des pays de la région ne se disloque pas et que Kabila maintienne une certaine monopole d’influence sur les forces armées dans le pays, tout en gardant un contrôle total et quasi exclusif sur les provinces du Nord-Kivu et l’Ituri.
– Felix doit accepter au préalable que certains ministères clés resteront entre les mains du FCC, en l’occurrence la Finance et l’Economie, la Défense, la Décentralisation etc. tandis qu’il pourra faire disposer des restes à son groupement politique CASH comme bon lui semblera.

2. Une place de choix à Vital Kamerhe

Dans la République où Felix est appelé à être président, Vital Kamerhe devrait avoir une récompense proportionnelle au jeu qu’il a amené. Deux postes lui sont proposés. Il pourra choisir entre le retour à la présidence de l’Assemblée Nationale et la Primature.


Le peuple congolais ne doit pas baisser les bras dans sa détermination ni lacher sa vigilance. Car les contrevenants à son verdict pour un véritable changement n’ont point désarmé. Et combien de fois faudra-il rappeler que Joseph Kabila cache son véritable dauphin au sein de la coalition Kamerhe-Tshilombo? Il importe de rester ferme pour barrer hermeutiquement toute issue à ce régime qui a tant martyrisé ses citoyens.

Kanyama Gibson
Correspondant BLO à Kinshasa

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

2 plusieurs commentaires

  1. Monsieur, cessez d’inciter la population à la haine jusqu’à ce niveau. tu veux faire voir aux gens que c’est Fayulu qui est sorti preseident? c’est faus je te dis avec ton faux site d’information
    Pour ton information Fayulu n’a pas été voté dans les provinces suivantes: Lomami, Kasai Oriental, Kasai Central, Kasai, Nord Kivu, sud kivu, dans ces 6 provinces fayulu n’a eu que 2%, 4%, 7% ou plus ou moins 17% alors que felix a fait plus de 87% dans les provinces du gd kasai et plus de 70% dans les nord et sud kivu, les temoins ce sont nos amies et nos freres ils ont demontré avec preuve à l’appui. a kin, bas congo, kalemi, kamine kisangani, fayulu ne s’est pas retrouvé. pour les restes des provinces les 3 candidats se partagent les voix. au haut katanga c’est felix qui a remporté

  2. Je crois qu’il est temps pour la cause des Conglais que Kisskedi et Fayulu convergent vers l’idéal patriotique pour défendre les intérêts nationaux qu’ils privilégient la nation et se mettent au dessus de la mêlée si non quoi qu’il en soit quoi qu’il en coûte le chaos est inévitable et cela n’arrangera personne mois encore le peuple qui est parti aux urnes pour eux et l’on ne parlera guerre de libération de la RDC dont ils ont tous criés haut et fort! A qui sait faire bonne lecture! Vive la
    RDC!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*