Urgent!! Kasindi: une tension qui prédit un carnage !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un dispositif important de la police vient d’atterrir à Kasindi-Lubiriha pour empêcher la tenue de la dixième conférence internationale de Kyaghanda-yira qui doit débuter ce lundi 7 août 2017. En effet, en dépit de la frappe d’interdiction de cette conférence par Amisi KALONDA, l’Administrateur du Territoire de Béni annoncée le 3 août dernier, la communauté Yira persiste et signe que cette assise doit avoir lieu à la date et à l’endroit prévus jusque-là. Les visiteurs continuent à affluer de tous les coins du monde: Kinshasa, Lubumbashi, Kisangani, Équateur, Isiro, Bunia, Goma, Bukavu, Europe, Amériques…

La hiérarchie de la structure de Kyaghanda a tenté d’insister pour arracher de l’Administration une mesure de clémence mais en vain. Cette dernière a au contraire durci davantage le ton de son refus et a entraîné le rapport entre elle et ses administrés sur terrain de tension qui s’avère croissante.

D’emblée, la vapeur de colère qui se dégage des narines des policiers déployés pour la répression font craindre que la situation dégénère dès la matinée de ce lundi à un véritable carnage. Avant d’en arriver là, il circule déjà des rumeurs qui font état d’un plan d’enlèvement et d’arrestation ciblant certains responsables de la communauté, tels que le pouvoir en place les identifiait dans ses collimateurs depuis de longues dates.

Il y a lieu d’alerter les observateurs indépendants ainsi que la MONUSCO de garder une vigilance accrue sur le déroulement des événements qui s’annoncent à Kasindi pour le début de la semaine qui commence ce 07 août 2017, étant donné que l’officiel,’ non encore satisfait du résultat des massacres de Béni, est visiblement déterminé à punir la communauté Yira et son symbole culturel dénommé Kyaghanda par une répression sanglante à caractère historique.

C’est pourquoi l’interdiction de la tenus de la conférence internationale Yira 2017 n’est qu’un défi, un prétexte devant couvrir le déchaînement de la tragédie préméditée. Puissent les compatriotes congolais ainsi que les amis des droits de l’homme prêter une attention soutenue à ce moment en faveur de la communauté Yira qui se trouve coincée et dépouillée de ses droits indéniables selon la Constitution de la République Démocratique du Congo!

John Makamba Mumbere
Kasindi

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comments

  1. Répondre

  2. By yves

    Répondre

  3. By Moïse MUSAVULI

    Répondre

  4. By rogers akufalobi

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *